Expertise pédagogique

grande-ecole-de-communication

« Enseigner, c’est transmettre l’envie d’apprendre, pour construire ensemble le monde de demain ».

Sylvie-Gillibert

Enseigner c’est donner du sens, c’est mobiliser les énergies positives autour d’un projet, motiver l’échange et la réflexion, l’interaction et la co-création. Notre pédagogie s’appuie sur l’art de mettre en mouvement des individus vers la soif de connaissances, l’envie de comprendre et de construire à son tour.

Les projets de communication, de plus en plus complexes, exigent un travail en équipes pluri disciplinaires. En plus des nombreux challenges pédagogiques qui offrent l’occasion de travailler en mode projet, nous favorisons les exercices entre étudiants ISCOM de différentes spécialisations et d’autres écoles, en France ou à l’étranger.

Les futurs professionnels de la communication doivent également s’appuyer sur l’expression de leur personnalité : la capacité à écouter, dialoguer, prendre la parole en public, sont autant de soft skills qui sont développés en parallèle des méthodes, techniques et outils de communication.

Enfin les limites géographiques s’estompent : partager son temps entre une entreprise à Bordeaux et des cours dispensés à distance par un expert en communication politique situé à Strasbourg, un professionnel de la gastronomie installé à Lyon, un expert du shopper marketing vivant à New York… devient un jeu d’enfant.

Les murs de l’école sont plus que jamais un repère dans un monde où aucune autre dimension ne peut se vanter d’être stable. Présentiel et distanciel se combinent avec agilité pour former à l’image d’un monde professionnel en mutation.

Sylvie GILLIBERT*, Directrice Innovation et Développement ISCOM

*Ingénieur et diplômée de l’IAE, Sylvie Gillibert est Directrice Innovation et développement de ISCOM. Passionnée de marque et de branding, elle est à l’initiative de l’intégration du Design thinking dans le branding et co-auteure du livre « Design Branding » paru aux Éditions Dunod.

 

 

CINQ LABS DE RECHERCHE APPLIQUÉE

Impliqués dans le devenir professionnel des jeunes talents que nous formons à ISCOM, nous tissons toujours davantage les liens entre éducation et milieux professionnels, et déployons 5 Laboratoires de Recherche appliquée, adossés aux 5 spécialisations du Programme Grande École / Bac+5. Cette initiative témoigne de notre engagement pour une formation responsable, qui prépare, toujours mieux, les jeunes iscomiens aux métiers de la communication d’aujourd’hui et de demain.

 

INFLUENCE LAB

 

 

Laurence-Gosse

Une expérience pour analyser l'avenir des marques et des entreprises dans les nouveaux mondes virtuels. Ce projet a pour but d’analyser l’impact d’un monde virtuel pour les différentes fonctions de l'entreprise : business model, marketing, commercial, RH, communication, influence. Il s’agit de comprendre quelles sont les conséquences pour les relations marchandes et les relations d'influence.

Quelle notion de l’engagement pour les jeunes générations ? L’engagement des jeunes est une question qui interpelle et interroge à la fois les entreprises et les institutions, qui finalement, ont bien souvent des difficultés à appréhender cette jeune génération. Ce projet a pour objectif de comprendre les leviers de motivation et d'engagement des 18-30 ans dans la vie professionnelle, dans la vie politique et citoyenne.

Laurence GOSSE - Directrice scientifique  

 

 

INSIGHT LAB

 

 

Olivier-Creusy

De la liberté d’expression. Face au retour d'une certaine bien-pensance, de la cancel culture, des revendications identitaires et des réseaux sociaux, des accusations d'appropriation culturelle et de la dénonciation de diverses pratiques de « washing », les marques ont-elles encore droit à la liberté d'expression sans s'exposer au procès d'intention, au boycott, au bad buzz ? Est-il envisageable de penser une citoyenneté, un rôle social ou politique original pour la marque dans ce contexte ?

Du commun et des différences, regards croisés entre générations. Un pays "archipellisé", une fracture annoncée entre les 18-30 ans le reste de la société française, des signaux faibles qui annoncent une révolution qui tarde à venir ou au contraire va peut-être brutalement s'accélérer, mais des intentions d’achat "responsables" qui ne se traduisent pas concrètement dans les caddies. Ce projet va chercher à comprendre les mutations et les lignes de fractures de la société de consommation.

Olivier CREUSY - Directeur scientifique  

 

 

DIGITAL LAB

 

 

Louis Duroulle

“Be Brave”, pour donner corps au Green digital et encourager l’engagement éthique et responsable des marques. Au sein de ce projet, les experts et les professeurs analysent l’utilisation des données personnelles : USA vs Chine vs Europe ; les promesses et les limites du big data ; la RGPD ainsi que la notion de la sobriété digitale, qui pourrait devenir un nouvel indicateur de performance dans le monde de la publicité.

Louis DUROULLE - Directeur scientifique

 

 

 

DESIGN LAB

 

 

Julie Aveline

La silver economy et son avenir. Bien et mieux vieillir – comment optimiser l'expérience d'une société qui avance en âge. Les 60 ans et plus vont représenter 20 millions de personnes en France d'ici 2030, contre 15 millions aujourd'hui. Cette tendance fait penser à l’impact du vieillissement de la population sur tous les secteurs : loisirs, transport, alimentation, sécurité, santé, domicile, assurance, internet, sport.

Le design circulaire, pour penser des services et systèmes dont le cycle de vie n’est pas linéaire. Le Nouveau Bauhaus Européen et du pacte vert (Green Deal) ont pour objectif en 2050 "une Europe neutre, attrayante et centrée sur l'humain. Ce projet essaie de comprendre comment on peut appliquer l’économie circulaire à différents domaines pour mieux vivre et de « devenir de bons ancêtres » (Roman Krznaric).

Julie Aveline - Directrice scientifique  

 

 

INTERNATIONAL LAB

 

 

Rebecca Dry

Global Citizen vs Local Consumer. In this lab we look at the “internal conflict” that globalization brings and its influence on our consumption habits.  We look at global vs local and the uniformization of our cities and countries and its impact on our individuality. What is the weight of our global vs local consumption?  How can we keep our cultural identity?  How much local do we consume? We look at these different issues, especially through a young person’s perspective.

Brands as Life Helpers. Post-demographic consumers will look to brands to teach them life skills, letting them outsource daily tasks, or help them realize personal life goals. In this lab we look at how brands are developing more and more services  and offers to help their consumers achieve their goals and dreams, and the innovations that are happening in this domain. What’s next for Brands and should they all be offering a helping hand to their fans?

Rebecca DRY - Directrice scientifique