Lobbyiste

 

Présentation du métier :

 

Le lobbyiste défend les intérêts d'une entreprise, d'une fédération ou des citoyens auprès du gouvernement, du parlement européen, des hauts fonctionnaires.

 

Une première partie consiste à s'informer sur les sujets pouvant être soutenus, vérifier leur fiabilité et comprendre les intérêts à soutenir. La seconde partie implique de rédiger et/ou de demander la mise en place d'un texte de loi, d'une norme, d'une règlementation ou d'un acte qui pourra être vôté par les décideurs publics.

 

Le lobbyiste nuance ses propos et travaille des arguments fiables permettant à la fois de satisfaire l'entreprise, mais également d'expliquer aux élus nationaux et législateurs européens l'impact d'une telle loi pour l'économie, l'environnement, la compétitivité, etc.

 

 

Missions du LOBBYISTE :

 

Effectuer une veille juridique afin de se mettre à jour sur les nouveautés législatives

Influencer les décisions politiques en faisant pression

Faire des propositions aux instances décisionnelles

Soutenir les intérêts des entités ou des citoyens

Cibler le bon interlocuteur au bon moment : carnet d'adresses fourni

Mettre en place des campagnes de lobbying

 

 

Qualités du profil :

 

Culture des instances publiques

Compétences en relations publiques

Réactivité

Culture générale

A l'écoute

Aisance orale

Techniques de négociation

 

 

 

Quelle formation suivre pour devenir LOBBYISTE ?

 

Pour devenir lobbyiste, il faut avoir des compétences juridiques ainsi qu'en relations publiques. Le Bac +5 en "Communication publique et politique" réunit ces expertises et propose une formation qualifiante au métier de lobbyiste.

 

 

Témoignage :

 

Marlene_Para

 

 

"Il faut être constamment vigilant et attentif à ce qui peut être dit dans la presse et dans les médias, pour pouvoir rebondir et faire passer un message clair par la suite."... Retrouvez le témoignage de Marlène Para, étudiante à l'ISCOM et en alternance en communication politique au MEDEF.