Relations publiques, événementiel, communication publique


Nicolas Moreau, ISCOM 2004, Directeur de projet et associé - For EVENT

Nicolas Moreau, cogérant de For Event depuis 2004, revient sur le marché de l’événementiel, l’évolution et l’organisation de son agence…

Comment réagir face à un marché hyper concurrentiel ? Quel positionnement adopter ? Quelles sont les attentes des entreprises en matière d’animations événementielles ? En quoi l’association professionnelle est un levier de développement commercial ?

 banner for event

Le positionnement de For Event, à l’origine agence événementielle, a évolué en 2008. Pouvez-vous expliquer cette mutation ?

Elle est très clairement liée au marché. Avec mon associé, nous avons fait le constat que les entreprises, dans une logique de réduction des coûts, faisaient de moins en moins appel à des agences. 80% des événements sont finalement assez simples et peuvent s’organiser avec des ressources internes. Or, les agences sont de plus en plus nombreuses car il n’y pas de barrière à l’entrée sur ce marché, ni en matière d’investissement ni en matière de législation. Face à cette pression concurrentielle, nous avons donc décidé de réorienter notre activité.

 

For Event est alors devenu un prestataire d’animations …

Oui, nous avons fait le choix de monter une gamme d’animations car finalement, même si les événements s’organisent en interne, les entreprises ont toujours besoin de prestataires :  une salle, un traiteur, des animations…Concevoir une gamme d’animation prend du temps et demande des investissements ; la concurrence est tout de suite moins sévère et le marché plus large. Aujourd’hui, plutôt que d’organiser une dizaine de grands événements par an, on vend 250 prestations sur la même période. C’est beaucoup plus simple de trouver son positionnement sur le marché de la prestation d’animations puisqu’il est directement lié à la gamme de produits. For Event a fait le choix de donner une orientation technoludique à ses produits, c’est vraiment aujourd’hui ce qui fait à la fois notre force et notre différence sur le marché.

 

Justement, quelles sont les tendances en matière d’animations ? Quelle est la demande de vos clients ?

Nos clients recherchent l’animation qui va permettre à leurs collaborateurs de faire ensemble quelque chose qu’ils ne peuvent pas faire seuls et qu’ils n’ont jamais fait. Notre animation mécano2CV répond très bien à cette attente et est un de nos grands succès pour les opérations de team building. Au-delà de cela, les entreprises cherchent de plus en plus l’animation qui entre en résonance avec la problématique traitée en séminaire ou en convention (le digital, la relation client, le leadership…)°. Il s’agit d’aborder d’une manière décalée le même sujet. Notre animation « story bulles » - la création d ’une BD sur IPAD - entre bien dans cette logique. Et puis bien sûr, la transformation digitale est aussi à l’œuvre dans la prestation d’animations et nous intégrons de plus en plus la dimension numérique dans notre gamme.

 

For Event est une petite structure. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre organisation ?

Nous sommes 6 permanents et nous travaillons avec une trentaine d’animateurs free lance. Nous avons tous les 6 une activité commerciale mais aussi la capacité à assurer la production des animations que nous vendons. Chacun a aussi un rôle plus spécifique. Mon associé gère les aspects administratifs et financiers de la structure et pour ce qui me concerne, je travaille plus sur la conception des animations et la communication.

 

Vous êtes un des membres fondateurs de l’association Anima Event qui regroupe des prestataires d’animations. Quels sont les objectifs de cette association ? En quoi accompagne-t-elle votre développement ?

Déjà, Anima Event est la première association qui regroupe des concepteurs/producteurs d’animation. Chaque membre doit s’engager à respecter un certain nombre de règles qui garantissent la qualité et la fiabilité de ses prestations. Anima Event donne donc une crédibilité à ses membres et leur permet aussi de mutualiser les coûts de développement commercial. L’association organise notamment un salon expérientiel qui permet aux clients, prospects, prescripteurs de tester 25 animations dans des formats raccourcis. Cet événement promotionnel est un vrai levier pour faire découvrir nos produits. L’association est donc une voie supplémentaire pour nous faire connaître.  En matière de référencement sur le web, c’est aussi un vrai plus. Il faut savoir que 40% de notre chiffre d’affaires vient de notre présence sur le net.

 

Quelles sont d’après vous les qualités indispensables pour réussir dans les métiers de la prestation d’animations ?

Une bonne résistance au stress pour gérer les imprévus est indispensable.... Et puis il faut savoir faire le grand écart entre créativité et rigueur. Créativité parce qu’il faut dans ce métier toujours inventer et surprendre mais rigueur aussi parce que la production est une question de détail et ne supporte pas les imperfections.

 

Enfin, quelques mots sur vos années ISCOM, qu’en retenez-vous ?

Je retiens un enseignement très professionnalisant et ça passait par des mises en situation, des stages fréquents mais aussi le profil des intervenants tous en activité chez l’annonceur ou en agence. J’ai aussi le souvenir de bonnes conditions de travail, les infrastructures et les équipements étaient vraiment de grande qualité.