Nicolas MOREAU, Concepteur-rédacteur chez Les Gros Mots, ISCOM 2004

Mes années ISCOM : "une formation très professionnelle. De très fortes amitiés sont nées à l'ISCOM... et sans le savoir, je développais déjà mon réseau."

Après un BTS  Communciation des entreprises puis la formation CHEPAM, Nicolas Moreau est déormais concepteur-rédacteur de l'agence Les Gros Mots.

 

 

 

Quelles sont vos missions  ?

Je suis concepteur-rédacteur "volant", c'est à dire sans directeur artistique attitré. Je travaille sur tous les supports, télé, affichage, presse, radio, et de plus en plus internet. Un support passionnant, certainement le plus riche en termes de possibilités créatives. Mon travail consiste donc à concevoir des campagnes publicitaires pour les clients de l'agence mais également à intervenir lors de compétitions.

 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite devenir concepteur-rédacteur ?

Je pense que la première chose à savoir, c'est qu'il n'existe pas de parcours tout tracé pour devenir concepteur rédacteur :  à chacun son parcours !
Il n'existe pas 2 concepteurs rédacteurs avec le même parcours, le principal étant d'avoir une vraie passion pour ce métier.
Ensuite, il est essentiel de se tenir informé. Quelles sont les nouvelles campagnes? De quelles agences? Quels créatifs? Quelles sont les campagnes récompensées dans les différents concours ?
Cela permet aussi de développer sa sensibilité créative. Le dernier conseil, mais qui est sans doute l'un des plus importants, c'est de développer son "réseau". J'ai dû entendre 600 fois ce mot à l'ISCOM sans alors prendre conscience de l'importance du réseau. Sans entretenir ses contacts, on est très vite dépassé...
c'est indispensable pour évoluer dans nos métiers.

 

Quelles sont les qualités dont il faut faire preuve pour réussir à ce poste ?

Indéniablement de l'imagination !
Il faut évidement être créatif et avoir une sensibilité artistique. Avoir une bonne culture générale, aimer l'écriture et les mots, être toujours au courant de ce qu'il se fait : l'actualité de notre métier est essentielle. Pour inventer, il faut aussi savoir ce qui a déjà été fait !

Dernière modification le vendredi, 11 mars 2011 14:24