Aurore Cazal, Regional Account Manager à Hong Kong, ISCOM 2013

Aurore Cazal, ancienne étudiante à l’ISCOM Toulouse, est une passionnée des marques et des médias. Aujourd’hui en poste à Hong Kong, Aurore revient sur son parcours à l’ISCOM et nous partage ses impressions sur la vie à l’étranger..

banner-cazal

Qu’avez-vous fait après le baccalauréat ?

Après une année validée en sociologie et économie, j'ai intégré l’ISCOM Toulouse en programme Communication globale des entreprises et des marques).

 

Racontez-nous vos expériences professionnelles en agences de communicationJ’ai fait mon stage de fin d’études à Paris dans l’agence MEC (Groupm) dans le service opérations spéciales. Une semaine avant la fin de mon stage j'ai eu un opportunité professionnelle chez Havas media, au service opérations spéciales également, en tant que chargée de media. J’avais notamment pour mission de créer des partenariats entre les marques media et mes marques (Carrefour, Hyundai, Parc Astérix, Interparfums) sur tous les médias. Un an après, j'ai été promue en tant que consultante media.

 

Que faites-vous aujourd'hui ?

J’ai souhaité réaliser  un projet que j'avais depuis un moment : vivre à l’étranger. Me voici donc maintenant à Hong Kong depuis janvier 2016 !
Je travaille pour le groupe Dentsu Aegis  qui est une agence spécialisée dans les médias et le digital, dans le département international.
Mon poste est Regional Account Manager : mon équipe est composée d’australiens, de canadiens, d’anglais et de Hongkongais. Mon travail consiste à la coordination des stratégies médias pour tout l’APAC (Asie-Pacifique) pour la marque Burberry. Je suis donc en lien direct avec mon client à Hong Kong ; on définit le brief ensemble et ensuite je briefe la Chine, Japon, Malaisie, Corée, Australie, Singapour, Hong Kong, Thaïlande et Taïwan.
J’optimise les plans médias avec eux et puis je présente au client. Je travaille aussi sur Péninsula Hong Kong où je réalise toute la stratégie médias pour Hong Kong. Cette ville est très facile pour l’expatriation, les gens sont hyper sympas. D’autant plus qu’on ne s’ennuie jamais car il y a beaucoup de choses à faire, on peut voyager partout en Asie (le Vietnam est à 1h30, le Japon 3h) Je n’ai aucun mal du pays !

 

Quel souvenir gardez-vous de vos années d'études à ISCOM ?

Principalement humain car les personnes que j'ai rencontrées durant mes études ISCOM sont aujourd'hui devenues mes meilleurs amis. Je me souviens aussi des nocturnes à travailler sur des projets passionnants !