Les entrepreneurs de l'ISCOM


Thomas Pradet, créateur de la micro-entreprise CENE, ISCOM 2009

Mes années ISCOM : "je retiens les compétitions professionnelles et de belles rencontres..."


Après un IUT multimédia et des études en Angleterre, Thomas Pradet a rejoint l'ISCOM. Sa micro-entreprise, CENE, lancée en 2009 à sa sortie de l'ISCOM a fusionné avec la société Belge Proffice...

 

 

 

 

Comment avez-vous choisi votre spécialisation métier lorsque vous êtes entré à l'ISCOM Lyon?

J'ai choisi CHEPAM (NDLR : à présent Marketing / Publicité, MKP) je voulais rester dans l'univers de la création publicitaire et aborder les différentes stratégies et moyens pour répondre au mieux à une problématique de communication.
Je n'avais pas encore de projet professionnel précis et souhaitais explorer les métiers du monde de la publicité (Directeur artistique, Concepteur rédacteur, Planneur strat, Chef de pub...)

 

Comment s'est déroulée votre insertion professionnelle en sortant de l'ISCOM ?

Mon insertion professionnelle s'est déroulée dans la continuité de mon stage, l'entreprise où j'étais stagiaire devenant mon premier client en freelance.

 

Pouvez-vous nous parler de votre création d'entreprise et de vos projets ?

Ma micro-entreprise CENE a rejoint Proffice.
J'occupe à la fois un poste de Directeur artistique tout en endossant un rôle de commercial pour développer la société dans tout le Benelux. Nous proposons exclusivement des supports de communication dématérialisés. Notre offre inclut la création et formatage des présentations, mise en page des documents bureautiques MS Office, création des PDF interactifs, design multimédia (web, emailing, animations...) et le développement des outils du marketing mobile BtoB et BtoC (applications iPhone, Java, Blackberry...). Nous pouvons aussi réaliser des campagnes SMS (mailing mobil, SMS Gateway) et créer des outils mobiles de fidélité client comme les cartes de fidélité virtuelles.
Nous comptons parmi nos clients des PME, des grands groupes mais aussi des agences de communication.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à un jeune qui souhaiterait, comme vous, se lancer dans l'entrepreneuriat en sortant de l'ISCOM ?

Lorsqu'on se lance dans l'entrepreneuriat, il faut vraiment faire preuve de polyvalence. Il faut prendre un maximum de plaisir dans les tâches où l'on se sent à l'aise et chercher à améliorer ses points faibles.
Se lancer dans une micro-entreprise ou en tant que consultant semble une orientation professionnelle dans l'air du temps et facilement réalisable (simplification des démarches administratives, aide pour les jeunes entrepreneurs...).Pour gagner en flexibilité, les agences et les entreprises externalisent de plus en plus donc n'ayez pas peur de créer votre propre job!