Les entrepreneurs de l'ISCOM


Laura Lehmann, Co-fondatrice de la société InPeople, ISCOM 2008

Mes années ISCOM : "De nature réservée, l'ISCOM m'a appris à prendre la parole en public, à gérer une équipe, à défendre un projet et mes idées. Cela a aussi été l'occasion de me créer un réseau de contacts important sur lequel je me base encore au quotidien."

Après une licence en arts visuels, Laura Lehmann a intégré l'ISCOM Strasbourg en spécialisation chef de publicité, agence, média (formation désormais intitulée Marketing / Publicité). A seulement 24 ans, elle a participé à la fondation de l'agence InPeople, implantée à Strasbourg. Retour sur son beau parcours...

 

 

Qu'avez-vous choisi comme spécialisation en intégrant l'ISCOM Strasbourg?

Après quelques années de formation à l'art, au design j'ai compris que ce qui me passionnait vraiment dans le monde de l'image ce sont les mécanismes de compréhension et d'interprétation du spectateur. Le monde de l'art peine à se remettre en question alors que parallèlement les marques continuent de travailler sur le langage de l'image. Je voulais comprendre pourquoi...

 

Comment s'est passée votre insertion professionnelle après l'ISCOM ?

Dès la fin de mes études, je me suis lancée dans la vie professionnelle en tant que graphiste freelance et conseillère marketing grâce à un contact rencontré lors de mon premier stage fait pendant mon cursus à l'ISCOM.
Quelques mois plus tard, j'ai monté une seconde entreprise "InPeople" avec trois associés.
Nous fêterons bientôt nos 2 ans !

 

Quelles sont vos missions au sein de InPeople ?

Je suis responsable du département Conseil et développement digital (sites internet, logiciels et applications smartphones).
J'ai en charge la prospection et le suivi commercial, le développement de stratégies de communication, le suivi de réalisation des projets.
Parallèlement à mon activité professionnelle, j'interviens également sur des cours de culture digitale et créativité numérique à l'ISCOM Strasbourg.

 

Quelles sont les qualités indispensables pour réussir dans une agence digitale ?

Il faut une bonne culture générale et faire preuve de curiosité. L'univers des nouveaux médias évolue très vite. Les internautes ne sont plus passifs, ils attendent des marques qu'elles les écoutent. Ils sont passés du statut de simple consommateur à celui de consom'acteur. C'est en suivant l'actualité jour après jour et en développant sa propre réflexion que l'on peut apporter de vraies valeurs ajoutées aux projets de nos clients.

 

Aujourd'hui, si un Iscomien vous sollicitait pour obtenir des conseils pour réussir dans le numérique, que lui diriez-vous ?

Avoir une seule compétence ne suffit plus. Lorsque l'on travaille dans les nouveaux médias, il faut être motivé, maitriser les outils de création informatiques, être créatif et travailler son réseau.
Il faut également gérer sa réputation en ligne. Le premier réflexe d'un employeur qui travail dans ce secteur est de taper votre nom dans un moteur de recherche. Il faut communiquer sur les réseaux professionnels, créer un CV en ligne, animer un blog pour imposer et maitriser sa réputation digitale.

 

En tant que jeune entrepreneur, quelles sont les clés pour réussir ?

Pas évident d'être patron à 24 ans. Il arrive encore qu'un nouveau client me salue en me demandant si ma responsable de stage a pris du retard. Un conseil, l'âge n'est plus un obstacle lorsque l'on prend la parole et que l'on a confiance en soi.
Dans mon métier il faut savoir écouter :
- son client. Il doit sentir que l'on a compris son besoin pour avoir confiance en son prestataire. Une fois la confiance acquise, il est possible de le conseiller pour que son projet atteigne les objectifs fixés.
- son équipe. Savoir faire preuve d'empathie, échanger et comprendre que revoir son jugement lorsqu'il est erroné n'est pas une faiblesse, mais une force