Les entrepreneurs de l'ISCOM


Agathe SAMMUT, Fondatrice de Comeeti, ISCOM 2002

Après un cursus en événementiel à l'ISCOM, Agathe SAMMUT a suivi un accompagnement personnalisé dans un incubateur afin de créer Comeeti, un moteur de recherche de prestataires pour les organisateurs d'événements.

 

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

agathe sammut iscom

 

Attirée par la communication de façon générale, j’ai effectué mes études à l’ISCOM. Les stages réalisés m’ont permis d’essayer des secteurs très différents de la communication tels que les relations presse ou les relations publiques. C’est lors de mon stage de 2ème année au service Relations Publiques de M6 Publicité que j’ai découvert l’évènementiel et que j’ai eu un réel intérêt pour ce secteur. J’ai alors réalisé tous mes stages suivants en agences évènementielles.

 

Avec une proposition d’embauche à la fin de mon stage de 4ème année, j’aurais pu débuter ma carrière professionnelle à ce moment là mais j’avais pour projet de partir vivre un an aux États-Unis afin de perfectionner mon anglais. Là-bas, j’en ai profité pour travailler quelques mois dans une agence événementielle de San Francisco afin de perfectionner mon vocabulaire professionnel.

 

De retour des États-Unis, je suis retournée dans l’agence événementielle où j’avais réalisé mon stage de fin d’études. J’y suis restée 5 ans, d’assistante chef de projet à chef de projet senior.

 

 

Par la suite, comment votre carrière vous amène-t-elle à monter votre propre entreprise ?

 

Après cette première expérience enrichissante, je suis devenue directrice de production événementielle en freelance. Ce métier consiste à coordonner la réalisation d’un événement en recrutant les prestataires et en suivant la mise en œuvre des moyens sur le terrain tout en veillant au respect du planning comme du budget.

 

Au départ, c’est par recommandation que j’ai conquis mes premiers clients. Je travaillais aussi bien pour l’organisation de séminaires ou de voyages que pour des lancement de produits ou des roadshow. En collaborant avec plusieurs agences, j’ai travaillé pour des clients aussi différents que Nike, Renault ou IBM.

 

Puis l’agence Ubi Bene, spécialisée dans le grand public, m’a proposé de les rejoindre en tant que directrice des productions. C’est lors de mon expérience dans cette entreprise que j’ai identifié un réel besoin lors de la recherche de prestataires dédiés à des événements... Plus je passais du temps à trouver des prestataires, plus j’étais convaincue que l’idée de créer une entreprise référençant des prestataires qualifiés était la bonne.

 

Mon souhait d’indépendance et le désir d’entreprendre constituaient les ingrédients clés pour me lancer. C’est à ce moment là que j’ai suivi mon envie et que je me suis lancée dans l’aventure entrepreneuriale.

 

 

Justement au début, comment avez-vous trouvé les bonnes bases pour créer votre entreprise ?

 

Un incubateur spécialisé dans l’entrepreneuriat féminin, Willa, organisait 3 jours de start-up Camp pour identifier la fibre entrepreneuriale de femmes porteuses de projets. Au bout de ces quelques jours, l’incubateur a proposé à 3 projets de suivre l’accompagnement personnalisé de l’incubateur : Comeeti en faisait partie !

 

J’ai eu le plaisir d’être retenue. Alors, j’ai suivi un programme d’accélération de 9 mois, une pré-incubation constituée de rendez-vous avec des experts, de conférences, et d’échanges avec d’autres startuppers.

 

C’était à la fois un accompagnement personnalisé tout en offrant assez d’autonomie pour mûrir, réfléchir, affiner et tester son idée tout en apprenant sur l’écosystème et les challenges à affronter.

 

Je suis ressortie avec de nouvelles compétences complémentaires, un projet abouti, un business plan défini, des cibles identifiées et des pistes solides de développement.

 

 

Le projet que vous évoquez, c’est Comeeti. Pouvez-vous nous présenter le concept ?

comeeti-site

 

Comeeti est une plateforme qui existe depuis novembre 2017 et se positionne en tant que source d’inspiration évènementielle dédiée aux organisateurs d’évènements.

 

Nous proposons un moteur de recherche de prestataires recommandés pour aider les organisateurs à trouver rapidement et facilement en quelques clics le prestataire adapté à leurs besoins.

 

Notre quotidien se répartit désormais entre :

une veille évènementielle permanente pour identifier les tendances et les innovations du secteur que nous partageons avec notre communauté via notre newsletter ;

la rencontre de nouveaux prestataires et un accompagnement sur leur communication ;

une gestion quotidienne de notre propre communication pour faire connaître notre outil.

 

Plus de 110 agences évènementielles utilisent déjà notre plateforme pour sourcer de nouveaux prestataires.

 

Nous comptabilisons plus de 15 000 connexions sur la plateforme et depuis trois mois, nous pouvons enfin parler de chiffre d’affaires. C’est une vraie réussite pour nous !

 

En 2019, nous souhaitons encore nous développer en faisant connaître Comeeti à tous les organisateurs d’évènements… ou futurs organisateurs !

 

Pour atteindre cet objectif, nous lançons une grande stratégie de communication à partir de mars 2019.

 

 

Quels sont les enseignements que vous retenez de l’ISCOM ?

 

C’est une formation qui aborde la communication globale, ce qui permet de découvrir tous les métiers de la communication. Lors de nos études à l’ISCOM, nous avons le temps d’essayer les métiers qui nous attirent lors de nos stages et donc d’identifier ce qui nous plaît, ou au contraire ce que nous ne voulons pas faire.

 

Grâce à cet enseignement, j’ai identifié le secteur de la communication qui me plaisait le plus et qui m’a menée jusqu’à la création de mon entreprise.

 

Paradoxalement, c’est aussi grâce à l’ISCOM que j’ai pu sortir du 100% événementiel. Lorsque nous étudions, nous développons de multiples compétences et certains savoir-faire étaient nécessaires au développement de mon entreprise.

 

Enfin, c’est à l’ISCOM que l’on commence à développer son réseau professionnel. Aujourd’hui, je conserve des relations avec certains professionnels rencontrés à cette époque qui m’accompagnent dans le développement de mon entreprise.

 

 

Quels sont vos conseils pour devenir un bon entrepreneur ?

 

Le premier atout est de poser des questions et toujours vouloir apprendre. Il faut aller chercher des informations et échanger avec d’autres entrepreneurs. S’ouvrir aux personnes qui nous entourent, c’est fondamental.

 

Le second conseil est d’être persévérant. Lorsque vous montez un projet, vous serez face à des problématiques. Malgré cela, il ne faut rien lâcher et s’obstiner.

 

Les jeunes entrepreneurs sont aujourd’hui encouragés dans leurs démarches et peuvent bénéficier d’aides financières ou d’accompagnement. Alors, si votre idée est différenciante, il n’y a aucune raison pour que votre entreprise ne fonctionne pas. Il faut se lancer, tester et voir ce qu’il se passe !