Les entrepreneurs de l'ISCOM


Pauline Le Maléfan, co-fondatrice de We Link, ISCOM 2013

Mes années ISCOM :  cette curiosité qui fait aller toujours plus loin dans les projets, cette volonté de se dépasser, d'aller chercher des solutions hors des sentiers battus.

Pauline Le Maléfan a intégré l'ISCOM Rouen après un baccalauréat littéraire. Lors de sa 4ème année en Relations Publiques, Presse, Evénementiel, elle crée avec Aurélie Durand l'agence We Link,  strucure dédiée aux startups de l'innovation et du numérique, incubée par TBWA\Corporate. Retour sur son parcours...

 

we-link-iscom

Comment est née votre vocation pour la communication ?

Je souhaitais depuis toujours être journaliste. Mais lorsque je me suis intéressée à cette filière, j'ai pensé que j'avais intérêt à me diriger plutôt vers les métiers de la communication qui m'offraient de vraies perspectives et me permettaient de satisfaire mon goût pour la rédaction.

 

Et votre goût pour l'entrepreneuriat ?

Je pense avoir toujours eu l'envie de développer mon propre business mais les années passées à l'ISCOM ont favorisé et même encouragé ce goût pour la création d'entreprise. En 2ème année, j'ai co-fondé une première agence à la suite d'un challenge inter-écoles que nous avions gagné en équipe. Cette agence démarrait bien mais il m'était difficile de mener de front l'école et le business...A ce moment là, j'ai préféré privilégier mes études.
Lors de ma 3ème année, j'ai participé avec mon actuelle associée, Aurélie Durand, à un challenge marketing dont nous avons été finalistes. Cette aventure nous a amenées là encore à créer une entreprise, un site internet de location de robes entre particuliers. Faute de temps et de moyen, nous avons abandonné ce projet mais pas l'idée d'entreprendre ensemble !

 

Comment l'agence We Link a vu le jour ?

Nous avons décidé de nous recentrer sur notre métier, la communication. Et alors que nous étions en 4ème année à l'ISCOM nous avons rencontré Edouard Petit, Iscomien et fondateur de Bunkr. Il nous a dit le grand besoin en communication des startups. Il nous est alors apparu intéressant de dédier notre activité à ce type de structures. Nous avons fait un tour de France des startups et notre étude de marché a confirmé notre intuition.

we-link

Et le moment était bien choisi pour vous lancer dans le développement de votre propre activité ?

Nous étions en stage l'une et l'autre, mon associée chez SFR et moi chez TBWA Corporate.
Nous avions la possibilité d'intégrer ces entreprises ; elles nous ont donné l'opportunité de poursuivre notre collaboration autrement. Aujourd'hui, Nathalie Ricard Deffontaine, directrice de la communication institutionnelle chez SFR mentore notre équipe et TBWA Corporate a incubé notre startup...

 

Quelle est l'originalité de We Link ?

We Link est une startup de la communication dédiée aux startups et aux structures d'accompagnement. En France, il y a de nombreux acteurs du numérique et de l'innovation qui méritent d'exister sur la scène internationale. Nous, communicants, sommes les premiers utilisateurs de leurs outils et donc bien placés pour les aider à développer leur business. Nous ne leur proposons pas nécessairement de grande campagne d'image, comme peuvent le faire des agences traditionnelles, mais plutôt des actions rapides et mesurables pour développer leur activité ou même lever des fonds. Nos solutions intègrent bien entendu des outils à forte valeur ajoutée technologique.

 

Que retenez-vous de vos années passées à l'ISCOM ?

L'approche opérationnelle du cursus, notamment par la constitution des micro-agences  a fait de moi une serial entrepreneure !

Quels sont les conseils que vous pourriez donner aux étudiants de l'ISCOM qui souhaitent, eux aussi, se lancer dans la création d'entreprise ?

S'ils ont envie de se lancer dans cette aventure, je pense qu'il y a de nombreuses opportunités dans notre domaine. La communication est un métier qu'il faut aujourd'hui "disrupter" (ndlr : bouleverser) notamment par le biais des nouvelles technologies. Tout est possible pour celui qui a des idées, du culot et de l'optimisme !