Communication d'entreprise et de marque


Mathilde Freimann, Consultante en communication chez Altran, ISCOM 2019

Fraîchement diplômée, Mathilde a achevé son alternance au sein d’Airbus avant de débuter son CDI en tant que consultante communication chez Altran. Retour sur un parcours exemplaire !

Photo Mathilde FREIMANN

 

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ? 

 

Dès la sortie du lycée, je me suis orientée en communication. Je suis d’abord passée par les bancs du DUT Information et Communication avant de rejoindre l’ISCOM Toulouse en 3année. Afin de garder un parcours global, j’ai choisi cette année-là, la spécialisation Communication globale des entreprises et des marques. Ce qui m’a plu avec l’ISCOM notamment, c’était la possibilité de faire son stage de 3année à l’étranger et de bénéficier de bourses grâce au partenariat avec ERASMUS. Je n’ai pas hésité une seule seconde à partir et je me suis donc retrouvée en stage au sein d’une agence événementielle à Palma de Majorque, en Espagne. Il s’agissait pour moi d’épauler l’équipe dans l’organisation de séminaires corporate. Nos clients étaient principalement français. En revanche, j’ai eu l’occasion d'améliorer mon espagnol car tous nos prestataires étaient, eux, espagnol

 

Grâce à cette première expérience enrichissante, je me suis aperçue que j’avais encore quelques lacunes en marketing. Pour cela, j’ai choisi la spécialisation Marketing et Publicité en 4année. A l’occasion du stage de 6 mois de 4année, j’ai également opté pour un stage à l’international. Il fallait vraiment que je m’améliore en anglais afin d’optimiser mes chances dans ma recherche d’alternance et de travail dans les années à venir. Ainsi, j’ai décroché un stage de 6 mois à Dublin, au sein d’une agence événementielle également corporate, exactement dans la même veine que mon précédent stage. Seulement, cette fois-ci, j’ai travaillé exclusivement en anglais avec mon équipe, nos clients venant des 4 coins du monde (Etats-Unis, Allemagne etc.). J’ai ainsi eu la chance de travailler pour des annonceurs de prestige à savoir Bic, Airbus, Renault etc.

 

 

Airbus bizlab building

 

Bien qu’en stage à Dublin, il a fallu que je mène en parallèle mes recherches d’alternance pour la 5année. Grâce à mon parcours tourné à l’international, je suis parvenue à décrocher une alternance au sein d’Airbus, du département Flights and Integration Test plus précisément.

 

Au sein d’une équipe multiculturelle, j’ai ainsi contribué à la communication interne de cette filiale d’Airbus qui a vocation à tester tous les avions commerciaux avant livraison. Cela a vraiment été une super expérience !

 

 

Aujourd’hui, vous restez dans le secteur de l’industrie puisque vous occupez le poste de consultante en communication chez Altran. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce poste exactement ?

 

Tout à fait, aujourd’hui, je suis consultante en communication au sein de l’agence de communication d’Altran. Notre équipe, l’équipe Com’corner qui compose l’agence de communication d’Altran regroupe 60 collaborateurs répartis en différents pôles : le département graphisme, le département com 360° (dont je fais partie), le département vidéo, etc. La moyenne d’âge est très basse et les collaborateurs sont issus de tous horizons. Il y a vraiment une super dynamique au sein de notre groupe.

 

Concernant mon poste en tant que tel, de quoi s’agit-il exactement ? Je suis consultante en communication globale. Altran, étant une entreprise de conseil en ingénierie, place des consultants comme moi au sein d’entreprises qui ont des besoins particuliers. En tant que communicante et depuis plusieurs mois, je fais du consulting auprès d’Airbus pour deux filiales distinctes : premièrement pour le Bizlab qui est l’accélérateur de startups d’Airbus. Je travaille notamment sur l’organisation de l’événement de l’année, le « Global Summit ». D’autre part, j’accompagne la filiale IoT d’Airbus (filiale consacrée à l’internet des objets). L’idée étant que je participe au déploiement de l’IoT au sein des différents départements d’Airbus. J’évangélise un petit peu cette « filiale » auprès des autres car elle reste encore méconnue.

 

Je suis actuellement en mission de 3 mois mais elle devrait être reconduite. Autant vous dire que, de ce point de vue, mon poste est très loin d’être routinier. Cela nécessite une organisation de travail très fine mais c’est ce qui rend mon activité aussi stimulante ! 

 

 

Comment avez-vous trouvé ce poste ?

 

Il s’avère que l’entreprise est directement venue me chercher sur LinkedIn. Après un cours très intéressant de 5année sur les réseaux sociaux, j’ai suivi les recommandations de notre intervenant et mis à jour mon profil LinkedIn en mode « Ouverte à des opportunités ». Quelques jours après, plusieurs sociétés m’ont contactée : CGI, Capgemini, Sopra Steria et … Altran.

 

J’ai passé plusieurs entretiens et j’ai retenu la proposition d’Altran qui me correspondait le plus. Je sais très bien que c’est mon alternance au sein d’Airbus qui m’a ouvert autant de portes. Mais je dois dire que je ne pensais pas que LinkedIn serait autant efficace dans mon insertion professionnelle.

 

De mémoire, j’ai signé mon offre de CDI le 23 mai, jour de mon anniversaire, 4 mois avant mon entrée en poste ! Je me souviendrai longtemps de cette anniversaire si particulier.

 

 

Quels seraient vos conseils pour les futurs diplômés ISCOM ?

 

Sans aucun doute, je leur dirai de partir à l’étranger dès qu’ils le peuvent. Il faut oser partir, au moins 6 mois, pour vraiment s’immerger dans la culture et apprendre la langue locale. L’anglais, je pense qu’on ne le dit pas assez, est vraiment primordial pour son insertion. Si j’ai réussi à m’insérer aussi vite en alternance puis, ensuite, à décrocher mon CDI, c’est clairement parce que je le parle couramment. Aujourd’hui, avec mes interlocuteurs d’Airbus, j’échange seulement dans la langue de Shakespeare.

 

Avec le recul, quels sont les meilleurs enseignements que vous tirez de l’ISCOM ?

 

L’ISCOM nous apprend extrêmement bien à réaliser des stratégies de communication. « Je mange tous les jours » des plans de com et si je me sens autant à l’aise, c’est clairement grâce aux enseignements de l’ISCOM.

 

Le fait de travailler sur des deadlines très serrées aussi m’a vraiment permis de gagner en efficacité de travail. Les séminaires de 5année, d’une semaine, ont pleinement contribué à nous rendre productifs en un temps record. Les soutenances en tous genres m’ont aussi également rendu très l’aise à l’oral, point essentiel aujourd’hui de mon poste, d’autant plus que toutes mes présentations se font désormais en anglais !

 

Deux autres enseignements me viennent encore en tête : l’esprit d’équipe que nous insuffle l’ISCOM, c’est un vrai apprentissage dont je tire profit tous les jours au travail. Enfin, je ne peux oublier les bénéfices des cours de budgétisation, vraiment utiles !

 

 

Pour conclure, quel est votre meilleur souvenir à l’ISCOM Toulouse ?

 

Les rencontres, les copains … la bonne ambiance de cette école !