Pierre Fauret, E-commerce manager, ISCOM 2009

Mes années ISCOM : beaucoup de curiosité et de fraîcheur, l'envie d'apprendre. J'ai pu choisir la voie qui me permet de me lever chaque matin en me disant que j'aime ce que je fais.

Après un parcours en hypokhâgne-khâgne puis un Master de Géographie, Pierre Fauret a rejoint le programme Double Compétence  : Marketing, Communication, Management de l'ISCOM. Désormais E-Commerce Manager d'un grand hôtel parisien, il revient sur son parcours...

pierre-fauret-iscom-2009

Pour quelles raisons avez-vous choisi le cursus double compétence de l'ISCOM ?

Les sciences humaines m'ont permis d'acquérir des méthodes de réflexion et de travail. Et aussi d'assouvir un intérêt pour des domaines qui me passionnent toujours. Cependant, ces études n'étaient pas assez professionnalisantes pour moi : il me fallait trouver une formation qui puisse me permettre de m'insérer sur le marché du travail, dans un secteur attractif et épanouissant.

 

Qu'avez-vous aimé dans votre formation ? Souhaitiez-vous déjà vous diriger vers le e-commerce et le digital en arrivant à l'ISCOM ?

J'ai énormément appris et grandi durant cette formation à l'ISCOM. Au départ, je ne connaissais presque rien au marketing et à la communication... et encore moins au digital et au e-commerce ! J'ai beaucoup aimé la diversité des enseignements, qui couvrent la totalité du spectre  de la communication et du marketing.

 

En quoi consiste votre poste de Responsable e-commerce ?

Je suis responsable de la stratégie digitale de mon entreprise. Cela passe par la gestion des investissements publicitaires, la mise en place de campagnes, la définition des messages, la création de contenus, la gestion de la e-reputation et le community management. Ce poste est le trait d'union entre le revenue management et la communication.

 

Quelles sont les qualités dont il faut faire preuve pour travailler dans ce secteur ?

Il faut être malin, créatif et rigoureux.
Malin, car la concurrence est très rude et le métier évolue presque chaque jour.
Créatif, car l'enjeu du contenu est devenu majeur. Il faut pouvoir produire ou faire produire un contenu de qualité à tout moment.
Rigoureux, car la mission première du e-commerce est de générer du revenu. Il faut analyser, décortiquer les chiffres, les tendances pour atteindre les objectifs fixés.

 

La pratique de l'anglais est-elle importante dans votre activité ?

Elle est même essentielle ! Je travaille dans un groupe américain et la plupart de la clientèle à qui je m'adresse est anglophone. Alors environ 80% de mon travail s'effectue en anglais.

 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite s'orienter vers ce type de métier ?

Il faut absolument avoir une vision ouverte du métier et travailler main dans la main avec le marketing, le commercial, la communication. Il est aussi essentiel de faire preuve d'ouverture d'esprit et prendre de la hauteur de vue.
Aujourd'hui, on a tendance à s'emballer à la moindre nouveauté. Il faut faire attention à "l'infobésité" et savoir distinguer ce qui sera utile pour notre business et ce qui ne le sera pas.