Violette Nossi, Directrice conseil social media, ISCOM 2004

Mes années ISCOM : j'ai passé de belles années à l'ISCOM. Je ne regrette surtout pas d'avoir choisi cette école.

 

Violette Nossi a intégré l'ISCOM en spécialisation Relations Publiques, Presse, Evénementiel où elle s'est formée à la gestion d'image de marque, à l'organisation d'événements et aux relations presse.
Désormais Directrice conseil/manager au sein de l'agence intégrée We Are Social, elle  revient sur son parcours en communication...



A quel moment avez-vous intégré l'ISCOM ?

J'ai d'abord fait un BAC économique et social. Au départ, j'hésitais entre une école de commerce ou une école de communication, puis j'ai finalement opté pour un BTS Action commerciale (NDLR : désormais BTS MUC).
Ensuite, j'ai intégré l'ISCOM en admission parallèle en 3ème année. C'était mon premier choix d'école de communication : j'avais rencontré les équipes de l'ISCOM sur un salon puis participé à une journée portes ouvertes.

 

Pourquoi avez-vous choisi la spécialisation Relations Publiques, Presse, Événementiel de l'ISCOM ?

J'avais déjà une affinité particulière pour l'environnement des relations presse, en particulier pour l'aspect rédactionnel et le contact avec les journalistes.


Vous avez débuté chez l'UNESCO ; comment s'est déroulée votre insertion professionnelle ?

J'ai travaillé en radio pendant plusieurs mois et j'y ai fait mon stage de fin d'études. Dans le cadre de ce stage, j'ai été contactée pour intégrer l'UNESCO en année de césure : j'y suis restée un an, au département ONG – relations internationales.
J'étais en charge de la mise en avant des événements culturels et des relations presse/relations publiques. Il s'agissait de promouvoir les événements de l'UNESCO avec une dimension un peu plus globale. C'était extrêmement intéressant car très porté sur l'international.

 

 

Que pensez-vous de la formation suivie à l'ISCOM ?

J'avais le choix entre plusieurs écoles de communication et l'ISCOM a été un très bon choix car nous avons eu d'excellents professeurs.
Et avec l'ensemble des projets proposés, l'ISCOM nous apprend à développer notre esprit d'équipe, à faire preuve de professionnalisme, à nous dépasser. D'ailleurs, le rythme de la formation nous prépare bien au monde de l'entreprise !

 

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants ?

Aujourd'hui, les jeunes ont un vrai avantage, c'est qu'ils ont l'opportunité avec l'émergence du digital de faire des formations vraiment plus pointues que nous.
L'ISCOM nous ouvre des portes, ensuite, à chacun de construire son parcours et développer ses compétences en fonction de son projet professionnel, ses envies, ses passions.
Le choix des stages est primordial.

 

Retrouvez aussi le témoignage de Violette Nossi sur iscom-digital
Vous aussi vous souhaitez travailler dans le digital ? Découvrez nos fiches sur les métiers du web