Amélie de Chasteigner, Planneur stratégique, ISCOM 2012

Diplômée de l'ISCOM en 2012, Amélie de Chasteigner a choisi de s'intéresser aux marques et aux tendances, en s'orientant vers le planning stratégique. Zoom sur son parcours en agence de publicité...

 

 

 

 

 

 

En quelques mots, en quoi consiste votre poste actuel ?Je suis actuellement planneur stratégique chez Young&Rubicam, où je travaille sur des idées de marques et de campagnes, mais aussi sur tout leur déploiement pour proposer des expériences de marques de plus en plus globales, créatives et cohérentes.

 

Quel conseil donneriez-vous à un étudiant qui souhaite s'orienter en communication ?Il faut multiplier les expériences et les rencontres ! Et profiter des stages pour toucher à tout, confronter différents points de vue et déterminer ce qui nous plaît vraiment. Puis se concentrer sur le domaine de son choix pour grandir en compétence, performance et créativité.

 

Quel est votre plus beau souvenir à l'ISCOM ?Je garde un très agréable souvenir de l'organisation du Forum des métiers de l'ISCOM. Ce fut un très beau challenge et un vrai travail d'équipe que de réunir des professionnels de tous bords pour qu'ils viennent partager leurs expériences, présenter leurs agences et donner des conférences durant toute une journée.

 

Selon vous, quels sont les points clés pour développer son potentiel créatif ?Quels que soient les moyens dont on dispose, le nerf de la guerre est toujours le même : être créatif, c'est faire primer l'idée avant tout. Il faut chercher des idées fraîches, instantanément inspirantes, qui sonnent vrai, et, surtout, qui parlent aux gens. Les marques tendent vers plus d'utilité et de valeur d'entertainment, au-delà des produits qu'elles proposent. Dans ce cadre, seule une idée forte et simple permet de ne pas se perdre en route face à toutes les possibilités dont on dispose pour s'exprimer.