Réussir son "personal branding" grâce à la transformation digitale, par Jean-Charles Espy

Jean-Charles Espy, Directeur associé de l'agence La Solution à Toulouse, intervenant à l'ISCOM à Toulouse...

jc epsyTransformation digitale et personal branding

Le concept du personal branding a été développé aux Etats Unis à la fin des années 90 par Peter Montoya et William Arruda même si le personal branding a toujours existé.
Faire de notre personne une marque, mettre en avant ses réussites, ses atouts, ses expertises, capitaliser sur sa réputation… Le concept de mettre en évidence la plus-value de chacun est vieux comme le monde. Nous portons en nous une marque distinctive qui nous rend unique, une marque qui compose notre identité.
L’ambition du personal branding est de faire émerger puis faire connaître aux autres cette identité singulière dans l’optique d’accroître sa visibilité ainsi que sa notoriété dans son domaine de référence. En somme, créer et gérer sa marque personnelle, authentique, forte dans un domaine d’expertise bien défini.
Pour bâtir une marque personnelle efficace, elle doit être précise. Vous devez communiquer sur un seul axe : une force, un talent ou une réalisation personnelle. On pourrait parler de cœur de métier. Celui qui sait tout faire … ne sait rien faire…
Autrement dit, “Il vaut mieux exceller en une chose que d’être médiocre en plusieurs.” Pline le Jeune

 

banner social media

 

Si vous prenez la décision de créer et développer votre marque personnelle, il est indispensable de respecter trois étapes :

 

1- La première consiste à bien se connaître soi-même

A l’instar de la création d’une marque vous devez réaliser le swot de vous-même. Peu importe l’âge que l’on a, il n’est pas toujours simple de savoir vraiment qui l’on est. Le personal branding permet de mener un vrai travail dans le but d’exploiter au mieux son potentiel. Travail qui n’aurait pas été mené sans cette volonté de créer sa marque personnelle. Vous devrez vous concentrer sur ce qui fait réellement votre force et votre différence en montrant votre singularité et non votre conformisme.
Pour définir votre identité il est indispensable de savoir comment votre entourage vous perçoit, la manière dont il définit votre identité. Cette interrogation vous permettra de voir la différence entre ce que vous pensez dégager et ce que vous dégager vraiment. Votre image de marque doit correspondre à la réalité et non à ce que vous souhaitez que la réalité soit.

 

2- Accroître sa visibilité   

Une fois que vous aurez répondu à toute ces interrogations et que vous serez apte à déterminer ce qui fait de vous quelqu’un de singulier, vous vous devez de le communiquer, de vous faire connaître, d’accroitre votre visibilité et de développer votre notoriété. L’univers du web, la blogosphère, les sites professionnels, la vidéo, les réseaux sociaux sont les outils les plus performants pour vous faire connaître. Par exemple si vous voulez devenir un référent de la mode, n’hésitez pas à poster une série de vidéos You Tube, appuyée par un contenu rédactionnel régulier sur votre blog, une série de Power Point sur Slide Share, organiser un webinar mensuel, créer des infographies, des livres blancs sur votre site, avoir un CV Linkedin actualisé régulièrement, tout en alimentant vos comptes Facebook, Pinterest et Twitter. Le tout en déterminant un contenu éditorial complémentaire entre les différents outils du web utilisés.

Dans une démarche de personal branding, vous l’avez compris vous vous devez d’être actif sur la toile. Il est indispensable de communiquer sur votre choix de vie professionnelle mais vous pouvez également "humaniser "votre marque en communiquant en toute humilité sur certains aspects de votre vie personnelle, permettant de créer un lien affectif et donc de fidéliser vos cibles.

 

3- Se faire reconnaître   

La dernière étape consiste à vous faire reconnaître, d’être identifié en tant qu’acteur opérationnel dans votre domaine de prédilection. Pour se faire, vous devrez surveiller votre e-réputation et c’est là qu’internet rentre de nouveau en jeu. Pour être efficace votre marque doit être parfaite. Aucune fausse note ne doit apparaître. Vous vous devez de vérifier que la façon dont vous communiquez sur votre marque est bien en accord avec l’essence même de cette dernière. Si vos mettez en avant des atouts professionnels ou une certaine expérience, n’hésitez pas à mettre en ligne tout document ou publication qui pourrait faire écho avec cette expérience.

Attention cependant à ne pas confondre personal branding et mégalomanie. Le danger serait de construire un discours personnel au service de son égo. Il ne faut jamais oublier la finalité : donner envie à une cible définie de découvrir votre message de marque personnelle. Attention donc de ne pas mettre le "je" à toutes les sauces, de ne pas avoir un avis sur tout, de ne pas faire de l’auto-citation et de l’autosatisfaction permanente, de manquer d’humilité et enfin éviter le syndrome de la télé-réalité (certains sont passés maîtres dans l’art de la mise en scène de leur quotidien (conférences, voyages, rencontres, photos diverses…). Pas sûr que çà marche, quoi que…

 


A qui s’adresse le personal branding ?

Cinq publics sont particulièrement sensibles à une telle démarche :

Les patrons ou cadres de grandes entreprises qui désirent monter en grade mais qui font face à une forte concurrence. Au sein de mon ex entreprise de communication, Nicolas Bordas  a su parfaitement se hisser au sommet du Groupe TBWA en développant une vraie stratégie de marque personnelle. Steve Jobs vendait beaucoup plus que de simples produits Apple. Il proposait une nouvelle vision du monde "Think different". L’acte d’achat d’un produit d’Apple a longtemps été associé à son image.
En France Michel Edouard Leclerc a incarné le message de sa marque sur le combat contre la vie chère.

 

Les indépendants (auto-entrepreneurs, free lance, ou SASU) qui, dans des univers ou la concurrence fait rage pour décrocher des contrats, doivent se démarquer afin de s’imposer comme leaders dans leur domaine. L’exemple de David Braysse est assez remarquable avec une vraie stratégie d’e-mailing de conquête, de livres blancs, de vidéos…
Christophe Cano est un coach sportif suivi par plus de 200 000 fans sur Facebook

 

Les salariés qui peuvent développer une telle stratégie dans le but de trouver un emploi, être promu ou tout simplement de le garder. Vincent Gollain, est devenu grâce à son blog Marketing-territorial.org, ses conférences et ses séminaires un vrai référent de la marque territoriale, contacté régulièrement par les cabinets RH.

 

Les influenceurs du web, devenus les véritables leaders d’opinion des 15-35 ans et ce dans tous les domaines possibles : voyage, mode, cosmétique, cuisine, humour, high tech, musique, jeu video, culture, pêche à la mouche…Une Enjoy Phoenix, une Jeremstar, une Kim Kardashian, un Squeezie, une Emma CakeCup sont devenus des incontournables pour les marques. C’est ainsi que Chiara Ferrigni est devenue ambassadrice d’Amazon Mode ou que Kristina Bazan est devenue égérie de L’Oréal.

 

Et pourquoi pas un étudiant en recherche d’emploi n’utiliserait pas le personal branding ?

 

Comment sortir du lot grâce au personal branding

Pour un recrutement par exemple, imaginez la quantité de CV d’étudiants fraîchement diplômés reçus chaque jour par les entreprises. Les profils sont quasiment identiques.
Sortez du lot ! Ce qui vous différencie c’est une activité associative, une passion, un sport… Vous devez cultiver cela, c’est ce qui vous représente, l’ADN de votre personne. Une vraie stratégie pour valoriser votre image et vos compétences dans le but de décrocher un premier job dans un domaine professionnel ciblé.
Inscrivez-vous dans des groupes/hubs, à des newsletters, abonnez-vous à des blogs/sites de référence dans 3 domaines : votre secteur d’activité, votre métier et votre région. Identifiez ainsi les acteurs majeurs et les réseaux actifs pour participer aux discussions pertinentes et aux évènements qui vous permettront d’être vu par vos pairs et prescripteurs. Il est important de cultiver simultanément l’adage "être vu, lu et entendu". Si vous participez à un évènement, prenez des photos et faites un résumé de ce que vous avez retenu. Partagez-le avec votre réseau et les personnes rencontrées lors de cet évènement. Donnez-vous pour objectif d’entretenir votre curiosité en participant une fois par semaine à un échange collectif.
L’exemple de Valérian Lefloch (qui est davantage un « one shot » de personal branding qu’une vraie stratégie de marque personnelle) est cité en exemple avec une vidéo vue plus de 90 000 fois et un job trouvé en 72 heures après diffusion. Sachez que 48% des recruteurs regardent les sites personnels au moment d’engager une personne et 78% d’entre eux cherchent votre nom sur Google.

 

Le personal branding pour booster votre carrière

En conclusion je dirai que le personal branding bien dosé, bien valorisé, bien centré sur une activité ou un thème précis associé à votre personnalité peut être un vrai booster de carrière. Mais une marque personnelle prend du temps pour s’établir, pour être connue. Il faut être patient.
Mais attention, tous les cadres ou tous les étudiants ne sont pas faits pour devenir des "vitrines" de leur entreprise ou de leur projet personnel. Pensez que vous devrez vous mettre en avant physiquement, intellectuellement et souvent oralement. La raison d’être est d’optimiser votre visibilité. Et là nous revenons à la première étape vue en début d’article : bien se connaître soi-même.

 

Pour aller + Loin – Quelques articles sur le personal branding

https://nahoainitiatives.wordpress.com/tag/peter-montoya/

Créer votre marque personnelle

Meeting the Challenge of Self Marketing and Personal Branding

Online Personal Branding: Processes, Challenges, and Implications

Qu'est-ce que le personnal branding

Les 9 étapes pour débuter son personal branding

Le business du je