Mon stage en marketing chez Axa à Singapour

Marie, en 3èmeannée à l’ISCOM de Rouen, a choisi l’Asie pour son stage international. Elle a rejoint l'équipe marketing d’AXA Singapour dont l’actualité est riche d’événements.

Quelles sont les étapes qui vous ont amenée à faire ce stage de 3ème année à Singapour ?

 

J’ai intégré l’ISCOM en admission parallèle après une licence de langues anglais/espagnol/italien. Comme l’anglais est la langue que je maîtrise le mieux, je me suis orientée vers un pays anglophone pensant que ça faciliterait mon adaptation. Par mon réseau personnel, j’ai des contacts à Singapour. J’ai obtenu un entretien avec la team marketing d’Axa basée à Singapour et ma candidature a été retenue.

 

 

Quels sont les premiers chantiers sur lesquels vous avez travaillé ?

 

J’arrive au bon moment, Axa Singapour vient de lancer une nouvelle campagne « rewrite the rules » qui inscrit le rapport de la marque aux assurés dans une logique de partenariat. Cette campagne de marque a été largement diffusée sur les plateformes numériques et ma première mission a été d’en tracker les retombées avec le nombre de like, les commentaires, etc.

 

Axa Singapour est aussi confronté à de nouvelles lois qui désengagent l’État des contrats d’assurance. De nouveaux produits arrivent donc sur le marché et j’en observe les campagnes de communication. Je fais un benchmark des messages, du ton utilisé, des supports web et print. 

 

Et puis Axa fête cette année ses 50 ans de présence à Singapour et pour marquer l’événement, une vidéo va être réalisée. Je travaille donc aussi sur ce chantier ; la sélection des studios de production, l’écriture du brief...Malheureusement, je serai peut-être repartie avant la présentation des maquettes !

 

 

Vous travaillez avec des Singapouriens... Avez-vous été étonnée par des usages, des habitudes dans leur mode de collaboration ? 

 

stage axa singapour2

Déjà, ils ne perdent pas de temps, ils sont très efficaces. Ils arrivent, allument leur ordinateurs et se mettent tout de suite au travail, pas de pause-café ! Et ils ne quittent pas le bureau tant qu’ils n’ont pas bouclé la tâche du jour.  

 

Le deuxième point, c’est le nombre important de réunions et la précision des missions qui sont confiées à chacun, tout est expliqué dans le moindre détail et tout a un support, tout est écrit. En revanche, on ne se déplace pour aller voir l’un ou l’autre, on envoie un mail même à son voisin de bureau ! 

 

J’ai noté aussi que de nombreux événements teambuilding sont proposés aux collaborateurs, happy week, petit déjeuner du lundi, Axa Olympics... Ils ont vraiment le sens du collectif.

 

En dehors de la culture locale, je découvre aussi le fonctionnement d’une grosse structure où il faut du temps pour comprendre les missions de chacun, où il faut jongler avec de très nombreux prestataires. 

 

 

 

Appréciez-vous la vie à Singapour ?

 

C’est un pays intéressant à découvrir car il y a un mix de cultures qui cohabitent très bien et qui donnent un avant-goût de l’Asie. Ici, on peut passer d’Arab street, à Little India ou Chinatown. Il n’y a aucune insécurité ; on peut prendre le métro à toute heure sans aucune appréhension. Les gens sont très respectueux. Par exemple dans les food courts - qui sont des lieux de restauration rapide - les gens posent leur carte de visite pour réserver une table et vont commander... Et tout le monde respecte cet usage, c’est difficile d’imaginer ça en France !

 

En négatif, je dirais que la vie est chère, que le climat - très chaud et très humide - est difficile à supporter et la clim l’est aussi. Et si on aime la campagne comme moi qui suis une vraie normande, l’environnement est quand même très urbain !

 

stage axa singapour3

 

De Singapour, on peut aussi découvrir toute l’Asie... 

 

Oui, Singapour est une petite île mais un point de départ intéressant pour voyager dans l’Asie du Sud Est. Je n’ai que les weekends pour faire des virées mais je vais en profiter pour aller à Bangkok en Thaïlande et à Melaka en Malaisie.