Journée des talents : un musée interactif à Rouen

Pour la première édition de la Journée des Talents, Oxygen - le BDE de l’ISCOM Rouen - a vu grand avec un événement conçu dans l’esprit du musée interactif. Eva, étudiante en 2èmeannée et présidente d’Oxygen, revient sur cette manifestation, véritable balade sensorielle au sein des nouveaux locaux de l’école. 

 

Comment est née l’idée de cet événement ?

 

streetart-rouen

 

Nous avions envie de monter une manifestation un peu différente de ce que nous proposons habituellement, qui aille au-delà de la soirée étudiante. Un événement qui puisse être l’occasion d’apprendre, de découvrir, de créer du lien et de révéler des talents qui ne peuvent pas s’exprimer dans nos challenges.

 

 

 

 

Et puis, nous avons de nouveaux locaux qui se prêtent très bien au principe du musée interactif. Différents espaces, différentes ambiances nous ont permis de proposer un programme très varié et de nombreuses expériences.

 

 

Comment avez-vous communiqué sur cet événement ?

 

Nous avons créé une identité visuelle et une accroche qui est une déclinaison de celle de l’école. #weareiscom est devenue pour l’occasion #wearegifted.

 

Nous avons conçu des affiches pour le campus et diffusé des messages sur la plateforme « teams » de l’école. Nous avons aussi demandé aux équipes pédagogiques et administratives de relayer le message. Au final, une dizaine d’étudiants proposait des prestations. Nous avons aussi sollicité des artistes de la région qui sont venus se mêler aux talents Iscomiens, une façon de stimuler et d’enrichir les échanges. 

 

 

Pouvez-vous revenir sur le déroulement de cette Journée des Talents ?

 

journees talents rouenElle a commencé à 16h et s’est terminée à 21h. J’ai fait un discours pour introduire et lancer l’événement, plusieurs prestations ont suivi en chant et musique dans des registres classiques et contemporains. Puis un cocktail a été proposé dans le loft pendant qu’un étudiant mixait. En fin de journée, un groupe de danseurs s’est produit dans l’espace coworking.  

 

Tout au long de l’après-midi, on pouvait découvrir une exposition de photos d’un artiste rouennais, assister à la démonstration d’un chef cuisinier de la région, visionner des courts-métrages dans un espace dédié, participer à un atelier photo, voir un street-artiste à l’œuvre.

 

Toutes ces propositions étaient inscrites dans un parcours qui permettait de passer d’un espace à un autre et de satisfaire tous les sens !

 

 

L’événement a été l’occasion de révéler quelques talents de l’école mais aussi de stimuler la créativité de tous...

 

Oui, et nous avions quelques propositions pour que chacun soit vraiment acteur de cette journée et non simple spectateur. Nous avons proposé un espace jeu et notamment un grand "Time’s up" qui a permis à chacun d’exprimer sa créativité.

 

Une fresque géante s’est aussi constituée au fil de la soirée, tous les étudiants ont été invités à produire ensemble une grande œuvre collective. Quelques associations de l’école étaient présentes sur la manifestation et ont pu proposer des activités et récolter des fonds pour leur projets. 

 

 

Quel bilan faites-vous de cette manifestation ?

 

Nous avons eu 150 participants qui étaient plutôt sceptiques au démarrage et qui finalement se sont laissés happer par les propositions puisqu’ils sont restés jusqu’à la clôture.

 

Les étudiants étaient heureux de découvrir parmi eux des musiciens, des chanteurs, des danseurs. Tous ces talents au sein de l’école nous rendent fiers. En matière d’organisation, le challenge a aussi été relevé. Nous avons réussi à articuler les spectacles, les ateliers et la circulation des personnes.

 

 

Quels sont les bénéfices d’une telle expérience pour l'équipe organisatrice ?

 

C’est une expérience très formatrice pour tous ceux qui ont été impliqués. Nous avons appris à gérer en autonomie un projet avec de nombreux intervenants, internes comme externes, et un public nombreux.

 

Nous avons aussi réussi à financer l’événement, certes avec une aide de l’école, mais aussi grâce aux cotisations du BDE, ça aussi c’est une fierté.

 

Et puis nous avons la grande satisfaction d’avoir participé à renforcer les liens entre les étudiants, à favoriser une ambiance positive qui participe à construire un esprit de famille au sein de l’école.