Zoom Alternance - L'Établissement Français du Sang

Ce mois-ci, on passe le micro à Laura, qui mêle communication et service d’intérêt général en tant que chargée de promotion au sein de l’Établissement français du sang à Montauban.

Quel a été votre parcours depuis l’obtention de votre bac ?

Laura-Bergeret

 

Après mon bac, j’ai suivi un DUT en gestion et administration des ventes sans avoir une idée précise du domaine dans lequel je m’exercerais plus tard. Au cours de ces deux ans de formation, j’ai abordé quelques notions de communication et c’est à partir de là que j’ai commencé à y voir plus clair dans mon orientation.

 

Lors d'un salon, j’ai découvert l’ISCOM et ses programmes qui m'ont tout de suite plu.

 

J’ai ainsi passé le concours d’admission. Une fois admise, j’ai choisi le parcours Relations publiques, presse et événementiel pour me spécialiser dans la gestion de projets. Ainsi, pour mon stage de 3ème année année j’ai intégré l’agence de communication Ecran Total où j’ai mis mes connaissances dans l’organisation d’événements à exécution.

 

En 4ème année, j’ai souhaité conjuguer ma passion pour le monde équestre avec mes projets professionnels. J’ai donc réalisé mon stage dans le cadre du Jumping International de Dinard, événement d’envergure dans le monde équestre, où l’autonomie était de rigueur et ma mission principale était de recruter et d’encadrer une soixantaine de bénévoles. C’était vraiment une super expérience que je recommande à tous les passionnés d’équitation !

 

 

Pour cette ultime année de formation, vous avez intégré l’antenne montalbanaise de l’Établissement français du sang. Dites-nous en un peu plus sur l’obtention de cette alternance.

 

Même si mon expérience dans l’organisation du Jumping International de Dinard a été très enrichissante, j’ai préféré ne pas m’enfermer dans le milieu équestre pour mon année d’alternance afin de me laisser plusieurs portes ouvertes. J’ai donc postulé à plusieurs offres d’alternance adressées par la chargée des relations Entreprises et de l’Alternance de l'ISCOM. Ces offres étaient proposées par l’EFS (Établissement français du sang), dont une à Toulouse et une à Montauban. J’ai tout d’abord été rappelée pour l’antenne de Toulouse mais je n’ai finalement pas passé la dernière étape du recrutement. J'ai ensuite été reçue par le site de Montauban et j'ai été admise !

 

 

Quelles sont les missions que vous exercez au quotidien ?

 

Je suis chargée de promotion du don du sang pour les bassins du Tarn et du Quercy. Je travaille en binôme avec mon tuteur.

Logo-EFS

 

Nous formons une toute petite équipe basée sur un site de prélèvement fixe. Mon cœur d’activité consiste à recruter des donneurs et à les fidéliser. Pour cela, je mets en place des événements sur sites fixe et mobile. En décembre dernier par exemple, j’ai travaillé sur le Challenge de parrainage qui incitait nos donneurs à faire venir le plus de gens possible à des collectes avec récompense pour le meilleur parrain. Je suis aussi en charge de l’organisation de la nouvelle édition des Trophées de la Vie pour mettre en compétition des entreprises montalbanaises qui doivent mobiliser en interne leurs collaborateurs autour du don du sang. Au final, je reste dans la branche qui me plaît le plus : l’événementiel tout en agissant en faveur d’une noble cause, et j’en tire une grande satisfaction.

 

 

Vos attentes par rapport à cette dernière année ?

 

Je compte sur cette dernière année pour me professionnaliser encore plus. Bien sûr, j’attends des cours et des séminaires une approche des dernières tendances de la communication qui évolue en permanence. J’espère également continuer à rencontrer des professionnels et étayer mon propre réseau.

 

 

Comment envisagez-vous l’avenir ?

 

Sacrée question ! Je préfère avancer doucement mais sûrement, je ne suis pas encore certaine du métier que je souhaite exercer plus tard alors je reste ouverte aux opportunités même si je nourris l’envie de partir quelques temps à l’étranger.