Diversidays ou l’inclusion sociale par le numérique

La première semaine de novembre à Toulouse, l’ISCOM a eu le plaisir d’accueillir Anthony Babkine et Mounira Hamdi venus présenter aux étudiants leur initiative solidaire : les Diversidays.

Le concept des Diversidays est né d’un constat : la diversité et la mixité sont les deux grandes absentes du monde numérique et digital aujourd’hui. Aux yeux des fondateurs, le numérique, pourtant véritable levier et manne économiques, doit constituer un facteur d’inclusion sociale et non d’exclusion.

 

Ainsi, les Diversidays s’articulent autour de deux ambitions : attirer l’attention du grand public sur l’importance de la diversité au sein des métiers du numérique et mettre la lumière sur des porteurs de projets issus du numérique ou qui contribuent à sa diversité.

 

Diversidays

 

Pour cimenter leur démonstration, Anthony Babkine et Mounira Hamdi se sont appuyés sur des chiffres révélateurs : 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore, 13 millions de Français ne maîtrisent pas encore les réseaux sociaux. Malgré les progrès constants que connaît le monde digital de nos jours, une faille numérique en France reste à déplorer.

 

Le numérique peut devenir l’ascenseur social du XXIème siècle et un catalyseur d’emploi, à condition qu’il devienne plus représentatif du multiculturalisme français. Pour y parvenir, les deux chefs d’orchestre du projet ont entamé une tournée en France afin de réveiller les consciences et propulser les talents de la diversité du numérique et du digital.

 

diversidays

Mercredi 14 novembre, les Diversidays ont ainsi posé leurs valises au Conseil Départemental de Haute-Garonne afin de récompenser 8 talents issus de la région Occitanie.

 

Très sensibles à ce grand chantier de notre époque, les Iscomiens ont répondu présents en nombre.

 

Après tout, demain, ce seront les Iscomiens eux-mêmes qui participeront à l’inclusion sociale par le numérique.