Digital : rencontre avec Valentin Blanchot, fondateur de Siècle Digital

Etudiant en 5ème année Communication et création numérique à l'ISCOM Lyon, Valentin Blanchot anime le blog Siècle Digital, en parallèle de son année d'alternance au sein de GL Event...

Ce que j'aime à l'ISCOM ? C'est la qualité des intervenants que l'on rencontre

Valentin Blanchot, fondateur de Siècle Digital

Comment vous est venue l'idée du nom du blog : Siècle Digital ?

Lorsque j'ai lancé mon blog, je voulais qu'il y ait un mot clé important dans le nom du support. Puis, il y avait le siècle des lumières, dont le mouvement prônait la recherche et le partage de connaissances. C'est aussi le but du site.
Je pense que les sujets qui traitent du digital ne doivent pas être compris uniquement par ceux qui les maitrisent mais par tous : plus les années passent et plus il va faire partie de notre vie.

 

Aujourd'hui, combien de contributeurs travaillent avec vous sur le blog ?

Siècle Digital, c'est avant tout un espace d'expression pour partager avec les internautes. Aujourd'hui, nous sommes une quarantaine de contributeurs, dont 8 de l'ISCOM. Cela peut paraître énorme mais tous n'ont pas le même débit : certains n'ont écrit qu'un seul article en 6 mois, d'autres comme Arnaud (ndlr : Arnaud Verchère, co-fondateur du blog, étudiant aussi en 5ème année Communication et création numérique à l'ISCOM Lyon) écrivent 1 à 2 fois par semaine.

 

Comment expliquez-vous le succès du blog auprès des étudiants comme des professionnels ?

Je pense que ce qui plaît, c'est que nos articles ont un esprit. Pas l'esprit du blog mais celui des rédacteurs. Ils sont libres d'écrire sur le sujet qu'ils veulent. Quand on intègre un nouveau rédacteur, on nous demande souvent quel est le style ou le ton à employer. En réalité, les seules règles du blog c'est de se faire plaisir et d'écrire sur des sujets qui nous inspirent.

 

Pour quelles raisons avez-vous rejoint l'ISCOM ?

J'ai rejoint l'ISCOM car je voulais terminer mes études sur une formation centrée sur le digital, sans quitter le rythme d'alternance dans lequel je suis depuis ma licence.
Ce que j'aime à l'ISCOM, c'est la qualité des intervenants que l'on rencontre. Ils sont tous professionnels et au-delà de la partie théorique, ils ont une expérience qu'ils ont plaisir à partager avec nous. Ils sont très abordables, ce n'est jamais une relation professeur-élève.

 

A court terme, quels sont vos projets professionnels à l'issue de la formation ?

J'ai quelques pistes pour partir en Chine faire un VIE (ndlr : volontariat international en entreprise) ; les comportements digitaux y sont passionnants et tout va très vite.
Revenir en France avec cette expérience d'un an serait vraiment génial. Sinon, je réfléchis à transformer le blog en un métier à temps plein. Cela implique une remise en question profonde de la manière dont le site évolue. Et surtout, une partie levée de fonds, qui est assez complexe lorsqu'il s'agit d'un média. On a beaucoup d'idées avec Arnaud sur la diversification du contenu ou de l'activité du site...

Suivez Valentin Blanchot sur Twitter : @vblanchot
Vous souhaitez aussi lancer votre blog ? Retrouvez les conseils de Valentin sur le site iscom-digital