I

Actualité de l'ISCOM Toulouse


Mon expérience au sein du siège The Kooples

Benjamin, étudiant en 4e année à l’ISCOM, est un passionné de la première heure du retail et de la mode. Qu’à cela ne tienne, il a décidé de concilier sa formation de communicant à son appétence pour la mode.

 

  • Quel est votre parcours ?

Photo Benjamin

Dès l’obtention de mon BAC ES, j’ai rejoint l’ISCOM Toulouse en première année. J’ai toujours été intéressé par la communication et plus précisément l’événementiel. Dans le cadre des différents stages que l’on mène à l’école, j’ai donc officié à différents postes en tant que chef de projet événementiel en agence ou chez l’annonceur.

 

La troisième année offre l’opportunité de faire un stage long de minimum 4 mois tourné vers l’international. Passionné par le milieu de la mode, j’ai souhaité rejoindre une grande marque et j’ai eu la chance d’être sélectionné au sein de la maison de The Kooples.

 

 

  • Comment avez-vous décroché ce stage chez The Kooples et quelles étaient vos missions ?

 

J’ai commencé à travailler pour cette belle maison à mes 20 ans en tant que Sales Advisor, en parallèle de mes études, au sein des Galeries Lafayette de Toulouse. Cela m’a permis d’être en contact direct avec le pôle des Ressources Humaines de la marque. L’école nous apprend à être audacieux et, par l’intermédiaire de ma Directrice régionale, j’ai déposé ma candidature pour le stage de 3e année. J’ai donc eu l’honneur de réaliser mon stage au sein de la maison à Paris, en tant qu’assistant aux relations presse internationales.

 

 

  •   Vous avez connu de plein fouet la crise sanitaire qui a eu de nombreux effets sur le retail. Comment avez-vous vécu cette crise de l’intérieur et quelles ont été les réponses de The Kooples face à cette crise ?

 

Adapter The Kooples à la crise, c’est plusieurs choses. En tant que communicant, il est essentiel de s’adapter rapidement au contexte. Notre premier réflexe a donc été de protéger les équipes en adoptant rapidement les mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Nous avons également joué la transparence en menant des actions d’information et communication régulières à destination des collaborateurs.

 

C’est dans les moments de tension et de crise que l’on peut apprécier la cohésion des équipes. Nous avons tous été solidaires les uns des autres pour garantir le moins de stress possible en interne. Nous faisions tous partie de la Kooples Family.

 

D’un point de vue externe, nous avons souhaité rapidement repenser le lien avec notre clientèle. Nous avons accéléré nos actions de communication digitale pour maintenir le lien avec nos clients, les rassurer et les amener à revenir rapidement et sereinement dans nos magasins. Cela nous a également permis d’augmenter le trafic sur notre site de e-commerce et stabiliser nos ventes malgré la fermeture des magasins.

 

Nous avons repensé notre communication dans sa globalité et dans un effort de développement omnicanal. Cet effort de diversification constitue et constituera par ailleurs un enjeu majeur pour The Kooples tout au long de l’année 2021.

 

 

  • Après votre stage, The Kooples vous a proposé de continuer encore quelque temps l’aventure en CDD. Quel est le poste que l’on vous a proposé ?

 

Lors de mon stage de 6 mois au sein du service presse de la maison, j’ai été amené à apporter mon aide lors de l’organisation du showroom de la collection Fall-Winter 2020. A la fin de mon stage, la responsable du showroom ayant besoin de quelqu’un dans son équipe, et ayant les compétences pour ce poste, on m’a tout naturellement proposé de poursuivre mon aventure en CDD au poste d’International Showroom Wholesale Coordinator.

Photo shooting The Kooples ConvertImagePhoto locaux The Kooples

 

  • Auriez-vous un conseil à prodiguer à vos camarades pour parvenir à décrocher le stage de leur rêve ?

 

Le conseil que je peux apporter grâce à ma récente expérience, c’est qu’on ne sait jamais quelle opportunité va se présenter à nous. Pour cette raison, il est essentiel de toujours s’impliquer, se motiver et se rendre indispensable.

 

Soyez conscient de vos forces pour exploiter votre potentiel, mais aussi de vos faiblesses, jugez-vous à votre juste valeur. Et soyez audacieux ! Osez vous confronter aux difficultés et repousser vos limites.

Dernière modification le jeudi, 21 janvier 2021 10:38

ISCOM TOULOUSE

210 Avenue la Tolosane

31670 LABÈGE
France

 

+33 (0)6 70 50 44 25

 

caroline.boue@iscom.fr