Actualité de l'ISCOM Toulouse


International : je continue mon stage en télétravail à Barcelone

Florian, étudiant de 3ème année en Communication globale des entreprises et des marques, s’est envolé à Barcelone afin de réaliser son stage en communication. 

Photo Florian Michelet

 

Pouvez-vous présenter votre parcours ?

 

Après un bac ES, je me suis orienté vers le DUT Gestion et Administration des entreprises à Poitiers. Comme la plupart des terminales, je n’avais aucune idée de parcours à suivre. Je savais seulement que je voulais éviter la fac et ses parcours individualistes. La voie GEA me semblait un bon compromis pour découvrir les différents pôles d’une entreprise. GEA permet vraiment de développer un esprit entrepreneurial.

 

Au final, parmi les nombreux aspects abordés, entre la comptabilité, la gestion ou encore le marketing, j’ai eu un vrai déclic pour la communication. Après la fin de mon DUT où j’ai conclu l’année en tant que major de promotion, j’ai commencé à m’intéresser aux écoles de communication. J’ai eu de nombreux échos positifs sur l’ISCOM, raison pour laquelle j'ai souhaité passer le concours de l’ISCOM Toulouse

 

L’ISCOM s’harmonisait parfaitement avec mon envie de maintenir un parcours généraliste et pluridisciplinaire.

 

 

Vous êtes actuellement en stage à Barcelone, pouvez-vous nous en dire plus sur cette expérience ? 

 

La 3ème année à l’ISCOM offre l’opportunité de réaliser son 2ème semestre à l’étranger, soit dans le cadre d’un stage, soit d’un échange universitaire. Pour ma part, n’ayant pas d’expérience en communication, j’ai opté pour le stage.

 

Aujourd’hui, et ce, depuis février, j’occupe donc le poste de responsable marketing et communication pour Inov Expat’, courtier en assurances implanté à Barcelone depuis de nombreuses années. Créée par des expatriés pour des expatriés, l’entreprise propose d’accompagner dans différents pays européens les ressortissants étrangers dans leur recherche d’assurances. J’ai donc rejoint l’équipe composée d’une dizaine de collaborateurs pour l’essentiel, français.

 

Mes missions au sein de l’équipe sont assez variées. De manière générale, je gère l’image de la marque et veille à son respect sur les différents canaux que nous utilisons. Je gère ainsi les différents réseaux sociaux d’Inov’ Expat. Je participe à de nombreuses campagnes d’emailing via Sendinblue et je créé des visuels sur Photoshop pour nourrir mes différents contenus. J’assure également la gestion des deux blogs de l’entreprise.

 

Globalement, je communique essentiellement en français mais il m’arrive de rédiger certaines campagnes d’emailing en anglais, espagnol et même, parfois, en russe.

 

Dès mon arrivée, j’ai eu la chance d’être très vite et bien intégré. L’équipe m’a réservé un super accueil ! C’est vraiment dans la création de visuels que je me régale le plus. Le positionnement de l’entreprise, plutôt décalé, me permet d’adopter un ton humoristique dans mes créations, ce qui est plutôt stimulant !

 

 

Photo FM 2

Comment avez-vous décroché ce stage ?

 

Pour le coup, je n’avais pas du tout prévu de me retrouver en terres catalanes pour mon stage de 3ème année !

 

Dans le cadre de mes recherches, initialement, je souhaitais vraiment trouver un stage en Angleterre ou dans un pays anglophone. J’ai démarché de nombreuses agences de communication et passé plusieurs entretiens. Entre temps, une camarade de classe qui avait déjà trouvé son stage à l’Ile Maurice, a été contactée sur LinkedIn par l’ancien stagiaire d’Inov’ Expat dans le cadre de son remplacement. Comme elle l’avait déjà trouvé son stage, elle m’a mis sur l’affaire et tout s’est enchaîné très vite. J’ai pu candidater, échanger en entretien avec les responsables et, en un rien de temps, j’ai eu une réponse favorable.

 

La vie joue parfois des surprises ! En tant que grand aficionado du Barça, je ne me suis posé aucune question et me suis donc envolé pour Barcelone.

 

 

Comment se passe la vie à Barcelone ?

 

Aujourd’hui, confinement oblige, les choses ont quelque peu évolué depuis mon arrivée à Barcelone. Au regard de la quantité de travail que nous avons en communication, mes responsables ont pu me mettre en télétravail et je travaille donc depuis ma colocation, en plein centre-ville. J’ai décidé de rester en Espagne, le temps de la crise, parce que je me sens vraiment bien ici.

 

Avant le confinement, ce qui m’a le plus frappé, c’est la joie de vivre des habitants de la ville. Je ne connaissais Barcelone qu’à travers le football. Sur les premières semaines que j’ai passées ici, j’ai vraiment pu ressentir cette joie de vivre et cette bonne humeur contagieuse des habitants. La vie est plus abordable qu’en France donc il est très facile d’y faire des activités à moindre coût. Les Barcelonais sont également très accueillants, ce qui fait que l’on se sent très vite chez soi. J’ai la chance d’avoir une colocation en plein centre-ville, il y a toujours du monde. Ça « respire » vraiment la vie. Enfin, ça respirait, avant le confinement bien sûr…

 

 

Une anecdote à nous faire partager ?

 

J’en ai même plusieurs !

 

Bien sûr, une qui concernera le confinement que nous subissons depuis le début de la crise. Je suis vraiment stupéfait par la discipline des Barcelonais dans l’application du confinement. Ils sont extrêmement respectueux. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai fait le choix de rester à Barcelone pendant la crise, je me sens en sécurité.

 

Parmi les anecdotes qui me viennent en tête, j’en ai une plutôt cocasse ! Dès la première soirée que j’ai passée à Barcelone, j’ai rencontré une étudiante qui souhaitait justement passer le concours d’admission pour une 4ème année à l’ISCOM Toulouse ! Je n’en revenais pas à quel point le monde est petit.

 

Enfin, je suis aussi heureux de vous annoncer que, j’ai profité du confinement pour lancer mon activité de freelance en communication. Je suis très content puisque je comptabilise déjà plusieurs clients ! Pourvu que ça dure ! 

ISCOM TOULOUSE

210 Avenue la Tolosane

31670 LABÈGE
France

 

+33 (0)6 70 50 44 25

 

caroline.boue@iscom.fr