Actualité de l'ISCOM Toulouse


La vie associative à Toulouse

Rencontre avec Capucine Minier, étudiante à l'ISCOM Toulouse...


Capucine Minier, est étudiante en 3e année à l’ISCOM Toulouse. Passionnée par la communication, elle s'imagine travailler dans une structure sensible aux enjeux de développement durable.

 

Quel est votre parcours, quelles formations avez-vous fait avant d’intégrer l’ISCOM ?

VIGNETTE capucine minierJ’ai fait un DUT d’information-communication option communication des organisations à Paul Sabatier. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai fait un service civique de 8 mois dans une coopérative d’autopartage de voitures : Citiz. Là-bas, j’occupais le poste de chargée de communication. Cette expérience a confirmé mon envie de travailler dans la communication et je me suis donc inscrite à l’ISCOM Toulouse.

 

 

 

 

Pourquoi avez-vous choisi une école de communication ? Et pourquoi l’ISCOM ?

L’ISCOM tout simplement car c’est une école reconnue par les recruteurs. En plus de cela, c’est une école qui propose des stages de longue durée, des conférences, des jeux à taille humaine, etc.
En bref, beaucoup d’activités pour mettre en pratique ce que nous apprenons en cours, et pour bien apprendre, cela est essentiel !

 

Comment occupez-vous votre temps extrascolaire ?

Je fais partie de deux associations cette année :

  • Les Scouts et Guides de France : je suis dans la commission communication du projet Nature Environnement de cette association. Ce projet, qui existe depuis 30 ans, a pour but de prévenir les feux de forêts dans les calanques l’été, grâce à la mise en place de vigies et de patrouilles par de jeunes Scouts.
  • Bouge ton Karma (BTK)  qui est une association d’aide au développement agissant en partenariat avec l’association indienne Dream India Network (DIN).

DIN s’occupe de recueillir des enfants dans des situations considérées comme dangereuses dans des maisons. Ces maisons (appelées « Foster Home ») accueillent 16 petites filles ou petits garçons gardés par des sœurs. Le but premier de cette organisation est d’éduquer les enfants. En plus d’avoir un rythme de vie plus saint, les enfants vont dans des écoles privées, où ils apprennent notamment l’anglais. BTK est une association bien plus petite qui permet à des jeunes de partir au moins trois semaines en Inde dans une « foster home ». Les missions sont diverses et diffèrent selon les maisons, mais principalement, il s’agit de s’occuper des enfants, de jouer avec eux, de les aider dans leurs devoirs et parfois de remettre en état la maison (peinture, petites constructions, etc.).

 

Comment avez-vous connu et comment êtes-vous devenue bénévole au sein de l’association « Bouge ton Karma » ?

C’est un ami qui m’en a parlé. Les adhérents de BTK étaient passés dans son école pour présenter l’association, et le projet l’a emballé. Dès qu’il en a parlé à mon groupe d’amis, on a tous été partant pour récolter des fonds toute l’année et partir l’été ! La création du bureau se fait qu’avec des personnes déjà parties en Inde avec BTK. Je fais déjà partie d’une autre association donc je ne voulais pas m’engager autre part cette année. Mais personne ne voulait la responsabilité de Président, j’ai suis donc devenue bénévole par hasard, pour que l’association ne coule pas et que d’autres jeunes aient la chance de vivre la même expérience que moi.

 

Quelles sont vos missions au sein de l’association ?

Je suis présidente de l’association, c’est-à-dire que je m’occupe de l’aspect administratif et managérial de BTK. Vos études à l’ISCOM Toulouse vous-aident sur certaines de vos missions au sein de l’association ? Oui, surtout les cours de communication orale (pour présenter l’association) et communication interne (pour le management d’équipe). Mais mon expérience dans la communication permet aussi de bien superviser les actions réalisées par l’équipe com’.

 

Quels sont tes objectifs de cette année 2017/2018 ?

Trouver un stage dans un domaine qui m’intéresse réellement : la communication responsable ou la communication interne. Une fois que cette étape sera passée, j’espère juste que ce sera une année mémorable, et pour l’instant, ça commence plutôt bien !

ISCOM TOULOUSE

210 Avenue la Tolosane

31670 LABÈGE
France

 

+33 (0)5 61 39 10 99

 

toulouse@iscom.fr