Actualité de l'ISCOM Strasbourg


GAËTAN : ÉTUDIANT & AUTOENTREPRENEUR PHOTOGRAPHE

Gaëtan Barbat s’apprête à intégrer la 3ème année Marketing/Publicité de l’ISCOM Strasbourg. Passionné de photographie, il nous explique comment il allie études, passion et affaires…

g_barbat-banner

D'où vous vient cette passion pour la photographie ?

J'ai eu mon premier appareil photo à l'âge de 15 ans, car je partais en voyage scolaire en Irlande. C'était un compact numérique, un Lumix de Panasonic, une vraie bombe à l'époque ! En une semaine, j'ai dû faire plus de 600 photos. J'ai adoré le fait d'immortaliser des paysages, des scènes, des personnes... Mais très vite, j'ai compris quelles en étaient les limites. Il me fallait donc investir dans un réflex, afin de pouvoir explorer tous les horizons photographiques. Je souhaitais réellement m'améliorer. Ainsi, j'empruntais pendant plus d'un an le réflex d'entrée de gamme que ma soeur laissait dormir au fond d'un tiroir. J'accédais alors à une toute autre dimension : jouer sur les différents paramètres comme la vitesse, la lumière, l'ouverture, la retouche photo...
Cela n'a fait qu'accroître la passion pour la photo qui commençait à naître en moi.

 

Que vous apporte cette passion ?

La photo est pour moi un moyen d'expression. Travailler et présenter une photo qui raconte une histoire donne réellement des sensations uniques.
Cette activité m'a aussi permis de faire disparaître ma timidité, de voyager, de rencontrer des personnes aux natures et cultures différentes, en gros, de m'ouvrir humainement et socialement.

 

Est-ce que vos études vous permettent d'exploiter votre potentiel créatif ?

Mes études sont, en fait, à l'origine de ma situation actuelle. Ça a commencé en 1ère année lors d'un travail de promotion de Strasbourg via les réseaux sociaux. J'ai fait équipe avec Romain Froidevaux, qui est maintenant l'un de mes meilleurs amis. Tout de suite, il a eu l'idée d'associer mon travail de photo à ses talents créatifs. Nous avons commencé à travailler pour un bar très fréquenté de Strasbourg (le bar Exils) et par la suite, nous avons créé un collectif stratégique et créatif (Hey We Are) pour les professionnels et les particuliers, au sein duquel je suis photographe.
Pendant mes stages, mes managers m'avaient aussi régulièrement sollicité pour couvrir plusieurs événements, en plus de missions qu'ils me confiaient.

 

Comment envisagez-vous votre avenir ? Votre passion restera-t-elle au cœur de vos activités ?

Vivre de ses photos est quelque chose de très difficile. Il faut trouver son concept, faire en sorte que les personnes qui regardent vos photos sachent immédiatement que ce sont les vôtres.
Je n'aspire pas à vivre de ça, je considère plutôt mon activité comme un atout supplémentaire. Plus tard, je me verrais bien travailler dans la communication du sport (dans le football de préférence, même si j'ai déjà un peu d'expérience dans le basket) et la photo serait indispensable car c'est un vecteur de communication très fort.
Mais si j'en ai le temps, je continuerai à couvrir des mariages, des cérémonies, et surtout à travailler au sein de Hey We Are, donc oui, quelle que soit la situation, la photo restera très présente dans ma vie !

 

Avec votre recul et votre pratique, quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner à un passionné débutant ?

Prendre son temps. Le temps est un critère extrêmement important en photo. Ce n'est qu'avec le temps qu'on progresse, et, en étant patient, on se rend compte des défauts, on sait quels sont les objectifs à atteindre et on peut se permettre de dépenser des sommes colossales pour investir dans du bon matériel. Pour ma part, j'ai dû attendre 4 ans avant d'avoir un réflex et 3 ans supplémentaires pour m'équiper correctement (bien que je n'ai pas fini d'acheter du matériel !)

  • PROCHAINS RENDEZ-VOUS ISCOM Strasbourg

    Rentrée décalée 1ère année : le 13 janvier 2020

     

    CONCOURS

    Mercredi 27 novembre 2019 de 13h à 18h

    Mercredi 18 décembre 2019 de 13h à 18h

    Mercredi 22 janvier 2020 de 13h à 18h

     

    S'inscrire au concours

     

     

    JOURNÉES PORTES OUVERTES

    Mercredi 20 novembre 13h à 18h

    Samedi 14 décembre de 10h à 17h30

    Mercredi 15 janvier 13h à 18h

     

    S'INSCRIRE AUX JOURNÉES PORTES OUVERTES

     

     

    DEMANDE DE DATE SPÉCIFIQUE POUR LE CONCOURS (sur demande uniquement)

     Rendez-vous et concours égalements organisés sur demande pour le programme franco-allemand

    JE M'INSCRIS

     

    SALONS

    Salon ORIACTION à Metz : 28 au 30 Novembre 2019

ISCOM STRASBOURG

15, rue des Magasins

67000 STRASBOURG
France

 

+33 (0) 3 88 37 59 03

 

strasbourg@iscom.fr