"On ne choisit pas l'ISCOM par hasard" Magali Guiramand, Directrice de la communication

À l’ISCOM depuis près de 25 ans, Magali Guiramand fait passer régulièrement des entretiens de motivation pour le concours d’entrée de l'ISCOM. Comment se déroule un entretien de motivation à distance ? Découvrez ses conseils !

Capture décran 2020 04 08 à 16.32.19

 

Pouvez-vous nous résumer votre parcours ? 

 

Je suis Magali Guiramand, une ancienne étudiante de l’ISCOM de la promotion 1995. J’occupe aujourd’hui le poste de Directrice de la communication pour l’ISCOM.

 

 

L’entretien de motivation se fait désormais à distance. Qu’est-ce que cela change pour vous ? Et pour le candidat ?

 

Les concours à distance existaient déjà dans notre procédure de recrutement puisque nous nous adressions aussi à des étudiants à l’étranger. Pour ces étudiants-là, nous avions une procédure pour que les épreuves écrites se déroulent à distance tout en étant encadrées par une structure comme un établissement scolaire, une université ou une ambassade. Nous faisions déjà les entretiens via Skype donc c’est quelque chose que nous savions déjà faire ! 

 

Aujourd’hui, dans cette période de confinement, nous avons, comme beaucoup d’établissements, digitalisé notre processus de recrutement. Pour les épreuves écrites, les candidats vont être dirigés vers une plateforme sécurisée avec un temps imparti à chaque épreuve pour répondre à des questions de maitrise du français, de culture générale, de compréhension écrite et orale en anglais et de rédaction. Par ailleurs, nous envoyons, en soutien de l’entretien, une expression écrite de la motivation et du projet professionnel. Nous serons en contact avec nos candidats via les nouvelles technologies en visio pour essayer de mieux se connaître et d’avoir un échange sur l’expression de la motivation du candidat. 

 

 

Comment se déroule un entretien de motivation à distance ? 

 

Il se déroule exactement de la même manière qu’en présentiel. Ce n’est pas parce que nous sommes à distance que les questions changent. Nous allons vérifier la motivation, le niveau d’études de nos candidats, leur projet professionnel et leur personnalité à travers leurs centres d’intérêt. Ils vont devoir exposer et argumenter les raisons pour lesquelles ils nous choisissent, leur CV, les expériences qui ont marqué leur parcours. Cela ne change rien par rapport aux questions et à nos attentes pour la sélection de nos candidats.

 

 

Quel est le rôle de l’entretien de motivation dans la candidature d’un postulant ? 

 

Pour ma part, c’est l’épreuve la plus importante pour le recrutement de nos étudiants. Parce que c’est le moment de vérifier que personne ne se trompe. Tout d’abord, que le candidat ne se trompe pas de formation et d’établissement et que l’école ne se trompe pas dans le choix de ses futurs étudiants. Si les écoles ont des critères de sélection pour la sélection des candidats, il paraît important de rappeler aux jeunes qu’ils ont aussi leurs critères de sélection pour bien faire le choix de leur future formation. Donc l’entretien est un moment privilégié lors duquel chaque partie doit se raconter et se rencontrer.

 

 

Comment parvenez-vous à vérifier les réponses écrites du candidat ? 

 

Lorsqu’on est sur la plateforme de e-testing, ce sont des QCM (questionnaires à choix multiples). C’est une réponse juste ou fausse donc il n’y a pas de problème.

 

Parler de ses activités extrascolaires. Elles montrent la capacité d’engagement et la curiosité du candidat. Pas besoin d’avoir fait le tour du monde pour impressionner le jury ! Pas la peine de s’inventer une fausse passion dans le but d’impressionner le jury. Le candidat risque surtout de se trahir en cours d’entretien.

 

L’entretien est un moment où il faut convaincre sans mentir, en étant juste et vrai.

 

 

Que recherchez-vous personnellement chez un candidat ?

 

Ce que l’on attend d’un étudiant qui passe le concours de l’ISCOM, c’est une maîtrise de la langue française à l’écrit comme à l’oral. Nous sommes attentifs au sens de l’analyse et à la capacité à argumenter, et avoir une solide connaissance de l’actualité. Avoir conscience de l’actualité nationale et internationale : politique, culturelle, économique, sociale mais aussi sportive. Nous conseillons la lecture régulière de quotidiens et d’hebdomadaires liés à l’actualité. Un étudiant qui se lance dans les métiers de la communication doit avoir de la curiosité et nécessairement, une bonne ouverture d’esprit, en bref, se nourrir de tout ce qui l’entoure et savoir en parler.

 

Quand on est en agence ou en entreprise, une bonne culture générale est primordiale. Pour faire de la création, pour accompagner une marque ou conseiller une entreprise, il est important d’avoir les clés de compréhension du monde qui nous entoure et faire preuve d’un sens critique. Un étudiant qui ne suit pas l’actualité et qui n’a pas une solide culture générale va rapidement être freiner en communication

 

Le deuxième point, c’est la maîtrise du français à l’écrit comme à l’oral. Nous rédigeons et nous nous exprimons beaucoup : il s’agit d’avoir le bon vocabulaire, d’utiliser les mots justes pour faire passer des idées. 

 

Ensuite, nous devons parler de l’anglais. Nos étudiants, lorsqu’ils sont en stage, se rendent tout de suite compte à quel point l’anglais est indispensable aujourd’hui. Donc le troisième point que nous allons vérifier dans la candidature d’un jeune qui postule à l’ISCOM c’est la maîtrise de l’anglais.

 

Enfin, il faut être créatif ! Cela ne veut pas dire savoir dessiner ou avoir en permanence des idées innovantes mais il s’agit pour nous de savoir exprimer un jugement créatif et de laisser parler son imagination.

 

Je rajouterais qu’un étudiant qui postule à l’ISCOM doit préparer son entretien. Ce n’est pas toujours évident de parler de soi, alors il faut se préparer à l’oral de motivation. Au cours de l’entretien, nous sommes à l’écoute de la personnalité du candidat. Nous aimons rencontrer des étudiants qui sont ouverts aux autres, bienveillants et curieux. C’est pour ça que nous proposons d’ailleurs des sessions d’entraînement. Chaque candidat sait généralement assez bien décrire son parcours pédagogique et professionnels intuitivement mais ce qu’un candidat ne sait pas forcement nous dire spontanément c’est ce qu’il retire de ces expériences.

 

J’ouvre une parenthèse car c’est un message que je veux transmettre à toutes les personnes qui postulent pour entrer à l’ISCOM. Nos jurys sont fondamentalement bienveillants : c’est-à-dire qu’on n’est pas là pour piéger un candidat dans un entretien. Il s’agit d’une discussion pour savoir ce qu’attend le candidat de l’ISCOM, vers quel métier il veut aller et si effectivement c’est cohérent avec les métiers auxquels nous préparons. Il faut que nous soyons sûrs que nous nous engageons pour le même objectif et avec les mêmes valeurs. Il est important pour nous de bien choisir nos étudiants et que les étudiants viennent nous voir non pas par défaut mais parce que nous sommes véritablement leur premier choix.

 

 

Que recherchez-vous personnellement chez un candidat ?

 

Je vérifie que le parcours scolaire est sérieux, que le candidat n’a pas peur de travailler (et de travailler en équipe) et qu’il est motivé.

 

Ensuite, je vais m’intéresser aux expériences. On parle souvent d’expériences professionnelles mais quand on s’adresse à des candidats qui sont en terminale, ils n’ont pas ou peu d’expérience professionnelle et c’est bien normal ! Mais en revanche, on peut avoir 17 ans et être très investi dans la vie associative, caritative, humanitaire, être sportif, être artiste, être passionné d’un sujet peu commun et faire passer un message avec cette singularité lorsqu’on est en entretien. Je suis souvent touchée par une anecdote de vie car l’étudiant va être dans la compétition à haut niveau ou va être confronté à des problématiques de société dans le cadre d’une action qu’il mène pour une association. Lorsqu’il le raconte, il fait passer un message et on sent une véritable implication, un don de soi. Je suis toujours très attentive à l’anecdote qui va me toucher et je pense que dans notre société on a besoin d’étudiants qui ne sont pas centrés uniquement sur le parcours scolaire mais qui savent aussi se tourner vers les autres. Lorsqu’on me touche émotionnellement, que l’on m’interesse avec un sujet original, un book créatif (dessin, photos, textes…), une expérience artistique ou une performance sportive c’est généralement un bon point pour l’admission. 

 

 

Que recommanderiez-vous aux candidats pour préparer leur entretien de motivation ?

 

Déjà, de prendre rendez-vous avec un membre de l’ISCOM parce nous sommes là pour vous entraîner, pour vous donner les bonnes clés pour passer cet entretien. 

 

Je leur dirais aussi de suivre l’actualité parce que cela fait partie de la culture nécessaire pour un bon communicant. Il faut aussi lire. Lire, ce n’est pas seulement prendre un livre dans la bibliothèque familiale mais c’est aussi lire des articles sur les sujets politiques, économiques, sociaux, culturels, les évènements sportifs. Être abonné à des newlsetters des blogs professionnels, suivre les RS…

 

J’ajouterais qu’il est essentiel savoir s’exprimer en français et en anglais, à l’écrit comme à l’oral.

 

On ne choisit pas une école comme la nôtre par hasard. On la choisit parce qu’on a des valeurs communes que l’on défend. Pour mener cette enquête, il y a des témoignages et des vidéos dans la Foire Aux Questions disponibles sur le site internet. La F.A.Q. a été réalisée par trois de nos étudiants : Thomas, Fanny et Mame qui sont respectivement en 2ème, 4èmeet 5ème année à l’ISCOM et qui se sont investis à nos côtés au moment de l’annonce du confinement.

 

Enfin, en ces temps de confinement, c’est le moment d’aller plus loin que son simple cours. On a du temps devant nous et il faut se poser la question de comment nous pouvons être utile dans notre société. Comment, dans le même immeuble que le mien, puis-je donner du temps à une personne ? Comment puis-je lutter contre l’isolement et être dans la collaboration sur les réseaux, sur les pages Instagram ? Il faut s’assurer, qu’à notre échelle, nous ayons fait tout notre possible pour que tout se passe bien dans cette période qui n’est simple pour personne.

Dernière modification le mercredi, 08 avril 2020 14:46

VISITE VIRTUELLE

Découvrez les locaux de l'ISCOM Paris
Visite virtuelle ISCOM PARIS
Visite virtuelle ISCOM PARIS

ISCOM PARIS

4 Cité de Londres

75009 Paris
France

+33 (0) 1 55 07 07 77

 

infos@iscom.fr

 

St Lazare

Auber / Haussman St Lazare