Lettres de motivation : 10 erreurs de français à éviter dans vos candidatures

En plus de constituer un frein à la recherche d'emploi, les erreurs en orthographe ralentissent également de manière drastique la progression de carrière. Découvrez les 10 erreurs les plus courantes à éliminer de vos candidatures.

bescherelle patenariat iscom

 

 

D’après un sondage OpinionWay pour Mon coach Bescherelle, 52 % des DRH assurent que le niveau d'orthographe joue dans la mise à l'écart de candidatures. Testez votre niveau d'orthographe et ne faites plus l'erreur grâce aux conseils de Bescherelle !

 

 

 

 

1. L’accord du participe passé avec le COD

 

Parmi ces deux propositions, laquelle est correcte ?

 

Ces oeufs sont bien frais. Je les ai acheté ce matin au marché.

Ces oeufs sont bien frais. Je les ai achetés ce matin au marché.

 

Pour être certain d’employer la bonne orthographe, rappelez-vous que le participe passé s’accorde avec le COD lorsque le COD est placé avant le verbe. La bonne proposition est donc la deuxième.

 

 

2. Adverbes en –ment

 

“Couramment”, “fréquemment”, “suffisamment”. Comment être certain d’orthographier ces adverbes de la bonne manière ?

La règle est systématique, si l’adjectif se termine par -ant ou -ent, : on remplace les lettres -nt de l’adjectif par les lettres -mment.

 

 

3. Accord de l’adjectif

 

L'adjectif, qu’il soit qualificatif, épithète ou attribut du sujet s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

 

S'il se rapporte à plusieurs noms, il se met au pluriel et prend le genre des mots qu'il qualifie.

Si les mots sont de genres différents, l'adjectif se met au masculin pluriel.

 

 

4. Confusion conditionnel et futur

 

J’aimerai ” ou “J’aimerais”. La confusion entre le futur simple et le conditionnel est très fréquente dans les candidatures.

 

Si vous avez un doute, rappelez-vous que le futur simple sert à exprimer une action qui aura lieu dans l’avenir tandis que le conditionnel exprime plutôt un futur hypothétique, ou un futur dans le passé.

 

 

5. Confusion participe-passé et infinitif

 

é ou er ? Pour éviter la confusion, il suffit de remplacer le verbe à diagnostiquer par un autre verbe dont les formes sont suffisamment différentes entre infinitif et participe.

 

 

6. Confusion peut et peu

 

Erreur fréquente qui résulte souvent d’une absence de relecture. L’adverbe “peu” n’a évidemment rien à voir avec “peut” qui désigne le verbe pouvoir à l’indicatif présent à la 3ème personne du singulier.

 

 

7. Confusion ce et se

 

Une nouvelle fois, la relecture est un exercice qui n’est jamais inefficace ! Ne laissez pas croire aux recruteurs que vous ignorez la distinction entre le pronom réfléchi “se” et le pronom démonstratif “ce”.

 

 

8. Accord du participe-passé d’un verbe pronominal

 

Ils se sont lavés

Ils se sont lavé les mains

 

Pourquoi le verbe change-t-il de forme dans ces deux propositions ?

 

Dans le 1er cas, le COD est placé avant le verbe. On accorde donc le participe passé.

Dans le 2ème cas, le COD est placé après le verbe. Il ne faut donc pas faire l’accord.

 

Pour rappel, le participe passé d’un verbe pronominal reste toujours invariable lorsque le pronom réfléchi est objet indirect.

 

 

9. Confusion quoique et quoi que

 

Bien qu’étant homophones, ces deux termes n’ont pas la même portée.

 

« quoique » est une conjonction de subordination signifiant « bien que » tandis que « quoi que » est un pronom signifiant « quelle que soit la chose qui, quelle que soit la chose que ».

 

 

10. Consonnes doubles

 

En principe, une consonne n’est jamais doublée à une autre consonne mais la langue française compte plusieurs exceptions.

 

Voici les consonnes qui peuvent être doublées : c, s, d, m, n, p, r, t

 

En cas de doute, pensez toujours à vérifier l'orthographe dans un dictionnaire.

Dernière modification le lundi, 16 mars 2020 11:15

VISITE VIRTUELLE

Découvrez les locaux de l'ISCOM Paris
Visite virtuelle ISCOM PARIS
Visite virtuelle ISCOM PARIS

ISCOM PARIS

4 Cité de Londres

75009 Paris
France

+33 (0) 1 55 07 07 77

 

infos@iscom.fr

 

St Lazare

Auber / Haussman St Lazare