Faire des challenges à domicile ! Oui, c'est possible !

De la 1ère à la 5ème année, les compétitions font parties intégrantes de la scolarité de nos Iscomiens. 4 alternants de 5ème année et 3 coachs témoignent.

CREA 1

 

Qu’est-ce qu’un challenge ?

 

Un challenge est une compétition où les étudiants forment des équipes pour répondre à la problématique d’un client.

Ce dernier, qu’il soit régional, national ou international, rencontre les étudiants pour leur présenter le « brief » : un échange servant à comprendre ses besoins, ses objectifs, sa stratégie et ses valeurs.

 

Les groupes ont ensuite une semaine pour répondre au brief et proposer un plan de communication par le biais d’une recommandation stratégique.

 

Pour la bonne réalisation de ces challenges, nos Iscomiens rencontrent des professionnels du secteur plusieurs fois par semaine qui les conseillent sur leurs idées et concepts.

 

Au fil du temps, l’ISCOM Lille a bâti des liens avec de nombreuses entreprises reconnues. En effet, la région a la chance de bénéficier d’un riche tissu économique, ce qui permet à nos étudiants d’avoir de réels clients et d’être en situation professionnelle.

 

Habituellement réalisés en présentiel sur notre campus, les challenges se font en visio-conférences, via la plateforme Microsoft Teams. Les étudiants et les intervenants ont donc dû s’adapter à une méthode de travail à distance.

 

 

Qu’en ont-ils pensé ? Comment les compétitions se sont déroulées ?

 

IMG 4898 

Quatre étudiants de l’ISCOM Lille partagent leur expérience : Agathe Cainne en spécialité en Créa360, Mellie Scat en Influence et stratégies de l’événement, Héloïse Pruvot et Camille Antunesen en Création et communication digitale.

 

Nos intervenants ont aussi pris plaisir à témoigner. Merci à Olivier Lefevre, coach des Créa360 et Marques et Management de l’Innovation, Agathe Haffreingue et Justine Haudiquer, coachs des étudiants en Influence et stratégies de l’événement.

 

 

Les challenges à distance pour la spécialité Création 360, raconté par Agathe Cainne, étudiante :

 

 

Que pensez-vous de cette première édition des challenges à distance ?

 

En Créa360, nous avons pour habitude de « collectionner » les briefs. Cette fois, notre coach nous a demandé de travailler pour une marque de prêt-à-porter et de répondre à une problématique au cœur de l'actualité : Comment peut-elle faire face à la crise sanitaire du COVID-19 ?


Un sujet très intéressant puisqu’aujourd'hui, la plupart des marques se sont portées solidaires pour contrer ce virus et contribuer à la santé de tous.

 

 

Avez-vous vécu cela comme une contrainte ou plutôt comme une opportunité ?

 

Étant en alternance, j'avance sur mes projets d'entreprise à la maison. Cette semaine m'a permis de travailler sur autre chose et de retrouver mes collègues de classe. Retrouver cette ambiance du "vendredi" (notre journée de cours) fait super plaisir.

 

 

Du côté de leur coach, Olivier Lefevre témoigne à son tour :

 

Que pensez-vous de cette première édition des challenges de 5ème année à distance ?

 

« Vraiment une très bonne surprise, j'ai fait deux semaines de challenges dont une avec des étudiants que je ne connaissais pas et le résultat est très positif. »

 

 

Mis à part la distance, il y a-t-il eu des changements ?

 

J'ai adapté mes pratiques à la visio. J'ai découpé le brief en plusieurs sous-parties pour relancer l'attention régulièrement. C'est plus de travail de préparation mais très efficace à l'usage. J'ai adopté en début de semaine un rythme de travail avec des séquences collectives courtes et des moments où les étudiants avaient une mission.

 

 

Qu’en retenez-vous ?

 

Je pense qu'une partie des cours post-confinement pourraient être en visio, ce qui modifie les rapports étudiants/enseignants. L'outil oblige à être à l'écoute. Il y a une vraie réflexion à mener sur le présentiel, l'autonomie et un accès visio qui implique un autre mode relationnel pertinent pour certaines étapes.

 

 

Concernant la spécialité Influence et Stratégies de l’événement, Mellie Scat, étudiante dans cette classe nous fait part de son ressenti :

 

Que pensez-vous de cette première édition des challenges à distance ?

 

« Le challenge s'est très bien passé, nous étions trois et nous avons trouvé que nous étions plus productives en travaillant de chez nous. »

 

 

Avez-vous vécu cela comme une contrainte ou plutôt comme une opportunité ?

 

« Je me suis rendu compte que le travail à distance était tout à fait possible, bien que je n'y croyais vraiment pas avant. Nous nous sommes organisées de façon à ce que la distance ne soit pas un frein, nous étions au téléphone pendant nos heures de travail de manière à s'entraider lorsqu'une personne avait une question, ce qui était identique à nos habitudes de travail sur le campus. »

 

 

Ses coachs, Justine Haudiquer et Agathe Haffreingue témoignent :

 

Que pensez-vous de cette première édition des challenges de 5ème année à distance ?

 

Agathe Haffreingue :


« C’est un double challenge pour nous en tant que coach ! Déjà parce qu’au départ la distance crée une relation insolite, mais aussi parce que sur ce challenge, le travail demandé était assez conséquent. »

 

Justine Haudiquer :

« Sur ma partie Sketchup (outil de conception 3D), la distance a forcé les étudiants à être plus autonomes et surtout à oser se lancer sur le logiciel.Je trouve que ça reste un bon exercice, une bonne expérience car ce sont des situations qu'ils seront peut-être amenés à rencontrer plus tard. »

 

 

Avez-vous rencontré des difficultés ?

 

Agathe Haffreingue :


« L’exercice au départ n’est pas simple, le brief regroupant plusieurs problématiques assez transverses pour seulement 2 étudiants ! Même si certaines équipes ont eu quelques difficultés sur la création graphique, le rendu final était plus que satisfaisant. Mention spéciale aux scénographies qui ont été rendues en un temps record avec très peu de connaissances pour certains. »

 

Qu’en retirez-vous ?

 

Agathe Haffreingue :


« Prête pour un nouveau challenge ! Coacher avec Justine et Vincent est un régal. L’écoute, les échanges, la complémentarité de nos compétences ont, je pense, contribué à un coaching constructif. C’est un bonheur de coacher des étudiants aussi impliqués. »

 

Justine Haudiquer :

« C'est un vrai moment d'échange avec les étudiants, beaucoup plus qu'en cours à vrai dire. Je suis fière des étudiants car l'exercice n'était pas facile. Pourtant les résultats étaient très satisfaisants, ils se sont accrochés et j'ai même eu l'impression qu'ils se sont amusés à le faire ! »

 

 

En Spécialité Création et Communication Digitale, les avis se complètent :

 

Que pensez-vous de cette première édition des challenges à distance ?

 

Camille Antunes : 


« Je trouve que ce challenge était super intéressant et enrichissant ! J'avais des appréhensions au début car le sujet était inédit et on aurait pu croire que travailler à distance pouvait nous compliquer la tâche. Avec Teams on pouvait s'organiser facilement par équipe en partageant nos documents de travail etc. »

 

 

Avez-vous vécu cela comme une contrainte ou plutôt comme une opportunité ?

 

Héloïse Pruvot :

« C’était plutôt une opportunité. On a eu l’occasion de montrer que l’on savait travailler à distance et produire la même qualité de travail que si l’on était à l’école. On a également pu se prouver que nous savions gérer ce genre de situation inédite. »

 

 

Que retenez-vous de cette expérience ?

 

Camille Antunes :


« Je garde une bonne expérience de ce challenge malgré le contexte actuel qui nous a imposé de travailler différemment. Travailler à distance ne me dérange pas, je le pratiquais déjà quotidiennement dans mon travail. L'intervenant a fait au mieux pour nous accompagner et l'école nous a donné les clés pour que tout se déroule bien sur Teams. »

 

 

La continuité pédagogique est donc assurée, même pour les challenges !

 

Les avis sont complémentaires et cela donne l’occasion de découvrir une nouvelle méthode de travail qui a également fait ses preuves pendant cette situation exceptionnelle.

L’imprévu a parfois du bon, sortir de sa zone de confort n’est pas toujours si compliqué et cela permet de gagner confiance en soi.

 

Bravo à nos Iscomiens pour leur travail et merci à tous nos intervenants pour leur implication et disponibilité pendant cette période singulière.

ISCOM LILLE

57 rue Pierre Mauroy

59000 Lille
France

 

+33 (0) 7 61 22 69 84

 

lille@iscom.fr