I

Mon stage chez Orès à Shanghaï pendant le confinement

Baptiste Delattre, étudiant en 4ème année à l’ISCOM Lille en spécialité "Créa360", nous parle de son stage à Shanghaï en tant que directeur artistique junior chez Orès pendant la crise sanitaire du Coronavirus. 

93086058 1801381579999093 6480848303813558272 n

 

Quel est votre poste et où travaillez-vous ? 

 

Je travaille à Shanghai pour l'agence Orès en tant que directeur artistique junior.

 

 

Quelles sont vos missions ? 

 

Mes missions sont assez variées. Un jour je peux travailler sur la conception d'un projet et un autre faire de l'exécution.

De manière générale j'essaie d'amener une dimension artistique dans les diverses réalisations - vidéo, affiche, motion design - sur lesquelles je suis amené à travailler avec l'aide de la team création de l’agence.

 

 

Comment s'est passé votre stage pendant cette crise sanitaire ?

 

Pendant la crise sanitaire en Chine, j'étais encore en France où la situation était encore normale. 

 

Je me suis rendu en Chine le 17 mars, juste avant la fermeture des frontières et le confinement total.

 

Dès mon arrivée à l'aéroport en Chine des mesures sanitaires étaient mises en place : prise de température, entretien individuel pour savoir d'où l'on vient, ce qu'on a fait et où on était les 14 derniers jours.

 

Après 5h de contrôle et d'attente à l'aéroport, nous sommes emmenés dans un centre proche de notre lieu d'habitation afin d'effectuer un test salivaire pour le covid-19. On doit attendre les résultats sur place, cela dure entre 6 à 8h. Puis j'ai été accompagné jusqu'à mon domicile.

 

Avec mes colocataires, nous ne pouvions pas sortir durant 14 jours, même pour sortir prendre l'air en bas de l'immeuble. Des policiers avaient installé un capteur pour vérifier et nous devions envoyer notre température deux fois par jour.

 

 

Vous êtes actuellement en déconfinement, comment se passe la reprise de poste ? 

 

Pendant le confinement l'agence a fait livrer un ordinateur à l'agence pour que je puisse faire du télétravail. Après la quarantaine, je suis allé à l'agence.

 

Quand on sort, le masque est obligatoire, il y a une prise de température à l'entrée des commerces, bars ou tout autre lieu public.

 

Une pastille est également mise en place sur le téléphone des étrangers qui vivent à Shanghai. En fonction de ce que l'on fait, elle varie entre le vert et le rouge. 

 

 

Pensez-vous repartir à Shangaï dans le futur ? 

 

C'est le deuxième stage que j'effectue à Shanghai chez Orès, par la suite je ne sais pas encore où je souhaite vivre. 

 

 

Que souhaitez-vous faire plus tard ? 

 

Je ne sais pas encore exactement mais j'aimerais travailler dans une agence de communication ou de production dans la création et direction artistique.

Dernière modification le mercredi, 15 avril 2020 10:38

VISITE VIRTUELLE

Découvrez les locaux de l'ISCOM Lille
Lille

ISCOM LILLE

57 rue Pierre Mauroy

59000 Lille
France

 

+33 (0) 7 61 22 69 84

 

lille@iscom.fr