Documentation   JPO

Ils travaillent à Bordeaux

Anne-Sophie Pinot, à la communication du Syndicat Viticole de Blaye Côtes de Bordeaux

Après des études à l'ISCOM en 2015, Anne-Sophie Pinot est devenue chargée de communication au Syndicat Viticole de Blaye Côtes de Bordeaux.

 

Racontez-nous votre parcours.

anne sophie pinot

 

J’ai suivi la spécialisation Communication Globale des Entreprises et des Marques à l’ISCOM. Mes premiers stages en événementiel, en relations presse et en gestion de projet ont confirmé mon goût pour le secteur de la communication.

 

J’ai vécu mon stage chez Sopexa à Londres comme un virage vers la gastronomie et l’œnologie. Après cette expérience, j’ai souhaité continuer dans la communication « Food and Wine », j’ai donc cherché mon stage de fin d’études dans ce secteur. Ainsi, j’ai travaillé 6 mois en événementiel, relations presse et digital chez Colangelo & Partners à New York, agence de communication dédiée aux vins et spiritueux.

 

Pour me spécialiser davantage dans le vin, j’ai complété ma formation par un master vin et spiritueux en alternance dans le groupe Castel, entreprise emblématique à Bordeaux. Ce fut une très belle expérience auprès du leader du marché du vin.

 

J’ai ensuite intégré le Syndicat Viticole de Blaye Côtes de Bordeaux en tant que chargée de la communication et du digital.

 

 

 

En tant que chargée de la communication, quelles sont vos missions principales ?

 

Mon poste se résume en deux missions principales : l'opérationnel et le digital. Néanmoins je me spécialise aujourd'hui de plus en plus vers le digital. Mes missions du quotidien :

Gestion des réseaux sociaux ;

Conception de newsletters et emailings ;

Stratégie e-commerce sur le site de boutique en ligne ;

Stratégie de notoriété sur le site institutionnel avec de la rédaction d’articles notamment ;

Organisation d'événements et partenariats ;

Mise en place d'activités oenotouristiques.

 

 

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à Bordeaux ? anne sophie pinot 2

 

Avec le tourisme et l’oenotourisme, le marché du travail est porteur à Bordeaux. Cette ville est une richesse pour une personne qui, comme moi, souhaite travailler dans le secteur viticole. C’est, par ailleurs, une région innovante et dynamique. Sa taille humaine offre un cadre de vie agréable. La proximité entre les acteurs d'un même secteur est aussi appréciable.

 

Par ailleurs, les acteurs de la technologie et du digital sont de plus en plus nombreux à s’installer à Bordeaux. La preuve que Bordeaux attire !

 

 

Que retenez-vous de l’ISCOM ? 

 

Avant tout, la professionnalisation que l’on retrouve dans les travaux de groupes, les intervenants professionnels, les stages. Grâce à tout cela, nous arrivons extrêmement bien préparés sur le marché du travail.

 

L’ISCOM nous aide à découvrir des secteurs, des métiers, ce qu’on aime, ce qu’on aime moins, pour finalement exercer le métier de ses rêves.

 

 

Quels sont vos conseils pour les étudiants qui souhaitent travailler en communication ? 

 

Je recommande d’être polyvalent pour s’adapter à un marché en perpétuelle évolution.

La curiosité est primordiale. Il est nécessaire d’échanger, de rester informé et s’intéresser aux autres.

Le métier de communicant évolue d'année en année.

 

 

 

 

Retrouvez le Syndicat de Blaye Côtes de Bordeaux sur les réseaux sociaux :

 

Instagram : https://www.instagram.com/vinblaye/

Facebook : https://www.facebook.com/blayecotesdebordeaux/

Twitter : https://twitter.com/vinblaye

Dernière modification le mardi, 18 décembre 2018 08:35