Florence Lacour, Responsable UX chez Mieuxplacer.com à Bordeaux

Après avoir suivi une formation à l'ISCOM puis s'être spécialisée en UX, Florence Lacour est aujourd'hui Responsable UX dans une start-up bordelaise.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

florence lacour

 

Lors de mes études à l’ISCOM, j’ai choisi la filière Communication Global des Entreprises et des Marques et effectué la majorité de mes stages dans l’événementiel.

 

Je pensais continuer dans ce domaine mais lors de la rédaction de mon mémoire, je me suis ouverte au digital et j’ai découvert l’UX design. J’ai donc décidé de tenter ma chance et d’effectuer mon stage de 6 mois dans une petite entreprise qui avait besoin d’améliorer l’expérience utilisateur de ses logiciels : Datawings. Par la suite, j'ai continué ma collaboration avec eux, en freelance, pendant un an.

 

Parallèlement à cela, j’ai complété ma formation à l’ISCOM avec un master en alternance spécialisé en UX à Bordeaux. J’ai eu l’opportunité de commencer en tant que Chef de projet UX à la mobilité chez Cdiscount, puis comme Assistante product owner chez Mieuxplacer.com lors de la seconde année. 

 

Aujourd’hui, Mieuxplacer.com a décidé de me confier la gestion de l’UX du site, je suis donc embauchée en tant que Responsable UX dans cette entreprise bordelaise, spécialisée dans l’épargne en ligne.

 

 

mieux-placer

Quelles sont les missions d’un responsable UX ?

 

Chez Mieuxplacer.com, gérer l’UX du site consiste principalement à créer et développer une expérience innovante, sans accroc tout au long du parcours utilisateur. Pour cela, je travaille quotidiennement en collaboration avec les équipes techniques, métier, produit et marketing.

 

Le vrai challenge, c’est de rassurer nos utilisateurs. En effet, malgré la tendance que l’on constate pour les banques en ligne, la majorité des français n’est pas encore prête à épargner en ligne sans passer par un conseiller bancaire, par exemple. Nous devons donc être très pointilleux sur leurs besoins mais surtout sur la compréhension de leurs freins, et c’est sur ces points que l’empathie est essentielle. L’expérience utilisateur doit être aussi fluide qu’un rendez-vous avec un conseiller : c’est le vrai défi qui englobe toutes mes missions aujourd’hui.

 

Pour comprendre la façon dont ils utilisent le site, leurs logiques et leurs points de blocage, j’organise régulièrement des tests utilisateurs dans nos locaux. J’apprécie particulièrement ce contact avec des potentiels futurs utilisateurs de notre site. Cela m’aide à me projeter à leur place et à comprendre leur comportement en ligne.

 

Que retenez-vous de vos études à l’ISCOM ?

 

Les projets de groupe ont été un vrai bénéfice pour la suite. Je me suis récemment rendu compte que les tâches que j’effectuais à l’époque correspondent au métier que j’exerce aujourd’hui.

 

Par ailleurs, l’enseignement était de qualité et l'ISCOM m’a menée au digital. Les cours de marketing sont indispensables car j’échange avec cette équipe à longueur de journée, j’ai besoin de comprendre leurs besoins et leurs problématiques pour m’adapter.

 

 

Comment se passe la vie à Bordeaux ?

 

Je suis tout de suite tombée amoureuse de Bordeaux. C’est une ville très agréable qui se développe énormément. De plus en plus de grandes entreprises et de startups ouvrent des locaux à Bordeaux. Comme la communication est au cœur de tous les secteurs d’activité, j'imagine qu'il y a de nombreuses opportunités de travail.