l’IAB France labellise le programme Création et Communication Digitale de l’ISCOM

Le programme Création et Communication Digitale de l’ISCOM est l’une des premières formations à obtenir le label école de l’IAB France (Interactive Advertising Bureau).

Cette association, membre du réseau international affilié à l’IAB US, rassemble en France des experts du digital de plus de 140 entreprises.

logo label ecoles iabLe label école, lancé cette année par les membres de l’association, distingue les formations respectueuses des recommandations de l’IAB France (et d’autres instances françaises comme l’ARPP) et soucieuses des évolutions de la communication interactive.

Avec la labellisation de son programme, l’ISCOM fait la preuve de sa crédibilité auprès des professionnels et apporte aux étudiants l’assurance d’une formation à la hauteur des enjeux digitaux.

Enfin, ce label offre aux étudiants et aux équipes pédagogiques de l’ISCOM un accès aux ressources et évènements de l’association IAB France : publications, études, conférences, offres d’emploi et jobdating...

 

 

Sylvie Gillibert, directeur des programmes de l’ISCOM, revient sur les critères et l’intérêt du label école IAB France.

Sylvie Gillibert, directeur des programmes de l’ISCOM 

Quels étaient les critères, les conditions pour obtenir le label école 2017 de l’IAB France ?
L’IAB est une association qui a pour objectif de structurer et favoriser la communication digitale. Elle s’est intéressée aux formations diplômantes de niveau master 2 dont les contenus sont renouvelés, intègrent de la prospective pour anticiper les évolutions d’un marché en perpétuel mouvement.

Il fallait notamment faire la preuve que notre programme soit cohérent avec les directives de l’IAB France et développe des modules évolutifs, nécessaires à la compréhension du digital. Pour cette labellisation, nous avons choisi de mettre en avant : notre cours sur la nouvelle marque qui permet de comprendre les enjeux des marques dans un contexte toujours plus numérisé, notre cours d’UX design qui invite à concevoir sur un mode empathique les interfaces digitaux et enfin notre laboratoire sur les datas et l’intelligence artificielle.

 

Comment avez-vous accueilli cette labellisation et à quoi vous engage-t-elle désormais ?
L’école a toujours eu l’ambition de proposer une formation au plus près du marché ; aujourd’hui, ce label est une reconnaissance des professionnels et acte notre capacité à saisir les mutations d’un monde qui s’accélère. Nous devons bien sûr continuer à intégrer les tendances et les nouveautés, c’est le cas pour toutes nos formations mais c’est particulièrement vrai pour celles qui sont innervées par le digital. Notre labellisation va justement nous y aider. Nous comptons développer un partenariat avec l’IAB, en solliciter les membres et les permanents pour des interventions, des séminaires. Ce rapprochement avec l’IAB arrime plus encore notre formation à l’écosystème digital.

 

Et d’après vous, quels sont les bénéfices de ce label pour les étudiants ?
Ce label est un signe distinctif qui valorise leur CV ; il va sans doute les aider dans la recherche de leur alternance ou de leur premier emploi. Il est le signal qu’ils sont en capacité de se saisir des enjeux digitaux, qu’ils ont développé cette culture de l’agilité propre à l’ère numérique.

Et puis les liens que nous comptons développer avec l’IAB vont aussi leur ouvrir les portes de très belles entreprises. Il faut bien avoir à l’esprit que l’IAB est un réseau né aux Etats Unis et présent dans le monde, sa portée internationale laisse augurer de belles opportunités pour nos étudiants.