A l’ISCOM Paris, quatre étudiantes travaillent pour le CNCT

Le projet de micro-agence, en troisième année à l'ISCOM, donne l'opportunité aux étudiants de travailler en groupe sur des missions de conseil en communication auprès de PME, d'agences de communication ou encore d'associations. Rencontre avec la micro-agence Square, quatre étudiantes de l'ISCOM Paris (Charlotte Locqueneaux, Lucile Fonteny, Clémence Dubois, Danielle Foupa Matoukem)  qui travaillent auprès du CNCT (Comité National Contre le Tabagisme)...

 

Pourquoi avez-vous choisi la spécialisation en Relations Publiques, Relations Presse, Evénementiel (REP) ?

On aspire toutes les quatre aux métiers des relations publiques ou de l'évènementiel et c'était important pour nous de nous spécialiser dès maintenant.

 

Concernant votre mission de micro-agence, comment avez-vous fait pour trouver votre client, le CNCT ?

L'ISCOM a proposé différentes offres de micro-agences sur son CAMPUS (NDLR : plateforme collaborative et Intranet de l'école). Nous avons eu plusieurs rendez-vous avec des entreprises mais les missions proposées par le CNCT étaient celles qui correspondaient le mieux à nos attentes.

 

Sur quels projets travaillez-vous ?

Nous travaillons sur les relations presse de la campagne nationale du CNCT. Nous allons avoir d'autres missions, notamment pour la Journée Mondiale sans Tabac, en mai 2011. Nous devrions aussi travailler sur des projets événementiels...

 

Qu'est-ce qui vous intéresse dans ces missions ?

Le fait de participer à une campagne nationale, c'est vraiment gratifiant.
Nous étions aussi sensibles à la cause défendue par le CNCT : chacune de nous est intéressée par les démarches associatives. Avec le CNCT, il y a un réel objectif en adéquation avec ce que nous recherchions.
En plus, nous avons de nombreuses responsabilités ! Ce qui est aussi valorisant, c'est que nous sommes totalement impliquées dans le projet.

 

De quelle façon est organisée la répartition des tâches entre le CNCT et vous ?

Christelle Delaunay, Responsable des partenariats au CNCT, nous a aidé dans l'organisation de notre travail en préparant un retroplanning des actions. Nous avons régulièrement des réunions pour parler de nos avancées et des projets en cours.
Ensuite, on s'arrange en fonction des événements et on s'adapte aux imprévus !

 

Dernière question : si vous deviez qualifier l'apport de cette mission en un mot ou deux, que diriez-vous ?

Professionnalisme (Charlotte), enrichissante (Clémence), de la découverte (Lucile). Cette mission m'apporte beaucoup de rigueur (Danielle).



Comments