Mon Erasmus en communication en Pologne

Les étudiants de 3ème année peuvent partir à l’étranger dans une des universités partenaires de l’ISCOM à travers l’Europe. Camille Mauvais a choisi la ville de Lodz, en Pologne, pour vivre cette expérience humaine et professionnelle enrichissante.

 erasmus pologne

Pourquoi avez-vous choisi de partir en Pologne ?

 

La Pologne n’était pas mon premier choix mais je trouvais cela intéressant de mettre dans ma liste un pays que je ne connaissais pas du tout, et que je n’avais jamais visité. D’autant plus que le programme proposé par l’Université de Lodz me plaisait particulièrement car des cours de radio y sont dispensés, ainsi que beaucoup de cours sur les médias. Lodz est connue pour être une ville étudiante vivante en Pologne : elle possède le deuxième plus gros complexe universitaire après Varsovie. 

 

 

Quel est votre objectif durant cet échange ?

 

Je vois cet échange comme une opportunité de rencontrer de nouvelles personnes ayant des cultures et des idéologies diverses. Je considère aussi Erasmus comme un défi personnel : vivre seule dans un pays inconnu pour un semestre. Je pense que cela va me faire grandir. Être indépendante dans son pays et à l’étranger sont deux choses différentes. Bien sûr je compte aussi sur ce séjour pour perfectionner mon anglais !

 

 

Avez-vous obtenu une bourse Erasmus pour vous aider à financer ce voyage ?

 

Oui, j’ai obtenu une bourse pour partir. Le montant a été déterminé suite au dépôt d’un dossier. Une commission étudie les dossiers et répartit ensuite la somme allouée entre tous les étudiants. Le montant de la bourse est déterminé en fonction du pays d’accueil et du niveau de vie là-bas. La situation financière de l’étudiant est aussi prise en compte. 

 

 

Que pensez-vous de la vie en Pologne ?

 

Pour l’instant, tout se passe très bien ! J’avais quelques appréhensions avant de partir, parce qu’il est vrai que la Pologne ne fait pas partie des destinations les plus prisées pour faire son Erasmus. Beaucoup de personnes avant mon départ m’ont mise en garde avec des clichés sur la Pologne et le polonais. Je dois dire qu’il existe bel et bien une différence de cultures. De plus, je suis confrontée à la barrière de la langue quand mes interlocuteurs ne parlent pas anglais… 

 

Mais je suis très heureuse de ma vie ici pour l’instant, j’ai rencontré des personnes formidables, d’horizons différents, avec qui je partage beaucoup de bons moments. L’état d’esprit Erasmus est réellement basé sur l’ouverture d’esprit et la tolérance.  

 

 

Avez-vous une anecdote sur votre début d’Erasmus ? 

 

Il y a pas mal d’anecdotes, mais ce qui m’a le plus marqué pour l’instant c’est la conduite sportive des polonais. Les limitations ne sont pas les mêmes qu’en France, ce qui est assez perturbant au début. Il est autorisé de rouler jusqu’à 60 kilomètres heure en ville ! De même pour les feux aux passages piétons, ils sont très longs justement pour éviter les accidents dus à la vitesse des voitures. Traverser au rouge est très mal vu, une de mes amies s’est faite interpeller et a dû payer une amende !  



Comments