David Bouton : ancien Iscomien, cadreur-monteur et pilote de drone

Nous avons rencontré David au détour d’un couloir. Ancien étudiant de l'ISCOM, il s’est rapidement prêté au jeu de notre interview, donnant tous les éléments nécessaires à tout bon communicant vers le succès. Embauché suite à son alternance chez In Your Eyes, agence de production audiovisuelle située sur Lille, et en freelance depuis trois ans, David avait beaucoup à dire. Un peu de talent, beaucoup de travail et les portes du succès s’ouvrent à lui : découvrez l’interview d’un jeune communicant prometteur.

Peux-tu nous dire deux mots sur tes années à l’ISCOM ?

 

J’ai vraiment apprécié mes 5 années à l’ISCOM en raison de la qualité des cours donnés par les professeurs. Les intervenants, en s’appuyant sur leurs expériences professionnelles, nous permettent d’appréhender des situations réelles et ainsi de nous préparer pour notre futur métier. Par exemple, pour nous sensibiliser sur les droits d’images et droits d’auteur, c’est un avocat qui nous a expliqué les enjeux et les dangers dans ce domaine. Ce genre d’intervention vaut mille cours théoriques et c’est chose courante à l’ISCOM.

 

De plus, l’entraide entre iscomiens n’est pas un vain mot et je suis marqué à jamais par toutes ces années de travail dans la bonne humeur. Les très nombreux stages qui sont aux programmes de nos cursus nous permettent de mieux nous préparer à la vie active et nous aident dans le choix de notre futur métier.

 

 

Pourquoi as-tu choisi un cursus en communication ?

david-bouton

 

J’ai toujours été attiré par le monde de la publicité et en particulier la publicité vidéo. L’ISCOM m’a permis d’acquérir de nombreuses compétences théoriques et pratiques qui m’ont ouvert de nombreuses portes dans le domaine de l’audiovisuel.

 

 

Quelle spécialisation as-tu choisi ?

 

En 5ème année j’ai choisi la section Créa 360. Après 4 ans dans la section digitale, j’ai fini ma scolarité dans la filière la plus créative. Chaque vendredi, les intervenants nous donnaient un brief et nous devions y répondre à la fin de la journée, c’était très intense et ça nous poussait à être efficace pour trouver un concept rapidement.

 

 

 Raconte-nous une de tes expériences les plus marquantes.

 

En 2ème année, j’ai dû revisiter une scène de film pour un cours de vidéo. J’ai choisi le film « Drive » réalisé par Nicolas Winding Refn. Le choix de ce film m’a paru évident car il fait partie de mes films préférés pour la qualité du jeu d’acteur, et surtout pour la beauté des images. J’ai essayé de retranscrire au mieux l’atmosphère de ce film (à voir sur son site internet www.davidbouton.fr). J’ai choisi une scène de nuit car elle représente bien l’originalité des cadrages du réalisateur. Je suis assez fier du résultat obtenu en raison des nombreuses contraintes (aucun budget, casting, tournage de nuit, choix des lieux, de la voiture et obtention des droits de tournage, rendu imparti).

 

La petite anecdote : c’est une scène de braquage, des voisins ont cru que c’était réellement le cas. Des policiers armés sont arrivés durant le tournage.

 

 

Comment en es-tu venu à faire de la vidéo à titre personnel ?

 

Le choix de faire de la vidéo découle d’une passion pour le monocycle. Je fais du freestyle/street avec un vélo à une roue. La seule façon de pouvoir montrer mes nouvelles figures à d’autres personnes que mes amis monocyclistes, c’était de les partager sur le web et notamment en créant des vidéos. Très vite, la vidéo est devenue une activité à part entière et une vraie passion. J’ai commencé à en faire tous les weekends dès l’âge de 14 ans. La qualité de mes premières vidéos me fait sourire aujourd’hui mais elles me permettent de voir tout le chemin que j’ai parcouru.

 

 

Quelles sont tes principales qualités dans le domaine de l’audiovisuel ?

 

Je pense que ma plus grande qualité dans ce domaine, c’est d’être autonome. Je connais les étapes incontournables pour réaliser une vidéo de A à Z, de la conception à l’export final.

 

 

Comment as-tu été embauché ?

 

En juillet 2016, alors que j’étais en stage chez We Love Motion, agence de vidéo créative sur Lille, nous avons réalisé un travail en collaboration avec In Your Eyes pendant une semaine. J’avais vraiment apprécié l’état d’esprit et le professionnalisme de cette entreprise et je m’étais donc fixé comme objectif d’intégrer cette agence chaleureuse pour mon stage de fin d’étude. Après ces six mois de stage très enrichissants en raison des nombreuses missions qui m’ont été confiées, j’ai continué en alternance pendant un an. Une fois l’alternance finalisée et le diplôme en poche, In Your Eyes m’a fait une proposition d’embauche que j’ai bien entendu accepté.

 

 

Comment as-tu fait pour te démarquer des autres pour être reçu chez In Your Eyes ?

 

Suite à mes stages, j’ai acquis un savoir-faire dans le domaine de la production audiovisuelle. Ce que j’adore dans ce domaine, c’est qu’il y a toujours de nouvelles choses à apprendre. C’est pour cela qu’il est très important de rester en veille sur les nouvelles technologies et les nouvelles tendances. Depuis peu, je suis pilote de drone pour l’agence dans laquelle je travaille. J’ai fait une formation de 10 jours à Nancy et j’ai obtenu la licence pour pouvoir piloter un drone. Les prises de vues aériennes m’ont toujours attiré et je suis vraiment heureux de pouvoir prendre de la hauteur avec ma caméra.

De par mon investissement et la qualité de mon travail, j’ai su convaincre les décideurs d’IYE. Ils ont cru en moi et en mon potentiel.

 

 

Parle-nous de ta vie professionnelle en parallèle de ton poste.

 

Ça fait maintenant 3 ans que j’ai le statut d’autoentrepreneur, je travaille avec des agences événementielles en tant que photographe ou vidéaste. Je n’ai pas de difficultés à trouver des missions mais je me limite en raison de la fatigue supplémentaire que cela engendre. Récemment, j’ai donné un peu de temps à mon école, l’ISCOM de Lille, pour réaliser des vidéos d’anciens élèves.

 

 

As-tu quelques conseils à donner pour les futurs communicants de l’ISCOM ?

 

Soyez curieux, investissez-vous pleinement même si pour cela, il faut beaucoup travailler. Trouvez-vous une spécialité et si par chance c’est aussi votre passion, vous verrez que tout sera plus simple. Faites-vous plaisir, produisez des choses, partagez-les sur les réseaux sociaux et faites un portfolio avec des productions qui vous ressemblent. Donnez le meilleur de vous-même et postuler dans les agences ou entreprises dans lesquelles vous rêvez de travailler.



Comments