Zoom Alternance - L'Établissement Français du Sang

Parallèlement à sa 5ème année à l'ISCOM, Léa Cesses est chargée de communication en alternance à l'Établissement Français du Sang. Sa tutrice revient sur cette collaboration.

 

En parallèle de sa 5ème année à l'ISCOM Montpellier en Marketing et Communication Globale, Léa Cesses est chargée de communication à l'Établissement Français du Sang. Sa tutrice et responsable de la communication, Alexandra Luchez, revient sur l'intérêt de cette collaboration.

 

Je suis Léa Cesses, actuellement chargée de communication à l’Établissement Français du Sang en alternance et également étudiante en Master II à l’ISCOM Montpellier.

 

Ce que j’apprécie particulièrement dans la formation Marketing et Communication Globale de l’ISCOM, c’est son côté professionnalisant : il n’y a pas de meilleure transition que l'alternance pour passer de la fin de ses études à son premier emploi.

 

 

Pour le secteur de la communication, l'accès à un réseau de professionnels est fondamental. L’ISCOM Montpellier est une école connue dans la région de Montpellier et l’ISCOM est reconnue au niveau national, alors c’est une vraie carte de visite pour le CV d'un étudiant. Dans cette école de communication, nous avons accès à des moyens dont ne disposent pas d'autres écoles.

 

Pour travailler dans la communication, il faut être doté d’un esprit stratégique et avoir un bon esprit d’analyse. Faire de la communication ce n’est pas seulement rédiger des communiqués de presse ou programmer des publications sur les réseaux sociaux. Chaque action s’inscrit dans une stratégie bien définie en amont.

 

Le petit plus : se tenir au courant des tendances dans tous les domaines possibles. Pour cela, il faut être curieux et ouvert d’esprit pour rester dans l’ère du temps.

 

 

Alexandra Luchez est responsable de la communication à l’Établissement Français du Sang depuis près d’une dizaine d’années. Par ailleurs tutrice de Léa Cesses, elle revient sur cette expérience cette année d'alternance.

 

 

À la fin de mes études de philosophie, j'étais très attirée par la communication et le langage. Après une expérience journalistique, j’ai souhaité évoluer dans la communication. Aujourd'hui, travailler dans un établissement de santé publique où l’on vend un geste qui n’est pas commercial, c’est l’aboutissement de ce parcours en communication.

 

 

Notre mission est d’amener les gens à effectuer un geste de solidarité grâce au pouvoir des mots : quel message choisir et utiliser pour convaincre, faire adhérer et donc gagner des prospects supplémentaires.

 

C’est la première fois que nous avons un étudiant en alternance de l’ISCOM et c’est aussi la première fois que je rencontre un responsable pédagogique. J'ai apprécié la réunion d'information mise en place par la directrice de l'ISCOM Montpellier pour nous présenter le planning des étudiants, nous détailler les thématiques abordées durant leurs cours, et nous donner des conseils pour l'encadrement de leur travail et de leur projet professionnel.

 

Le point positif de l’ISCOM par rapport aux autres écoles de communication c’est le suivi des étudiants ainsi que le niveau d'exigence fixé par l'établissement.

 



Comments