Anthony Gutman : les entrepreneurs veulent du sens et du tangible

Rencontre avec le co-fondateur du Remix, la plateforme qui accueille des créatifs et des entrepreneurs...

Co-fondateur avec Hanane El Jamali du Remix Coworking, Anthony Gutman revient sur les nouveaux travailleurs et aborde également les défis de la création d’entreprise.
L’occasion d’évoquer l’esprit entrepreneurial et la question du sens et du plaisir au travail.

 anthony gutman banner

 

Aujourd’hui, qu’est-ce qui différencie le Remix des autres espaces de co-working ?

En premier lieu, que Remix ne se définit pas en priorité par ses espaces de coworking mais par sa communauté.
Les nouveaux travailleurs, savant mix d’entrepreneurs, d’indépendants et créatifs qui représente selon les études entre 2,5 et 5 millions de personnes en France, fonctionne avec un autre logiciel que celui du monde d’avant. Les gens veulent s’épanouir, évoluer, comprendre, apprendre. En bref, ils veulent du sens et du tangible, bien avant de penser à la réussite financière. Cela se traduit par de nouvelles façons de communiquer, échanger, transmettre et partager. Il s’agit d’une nouvelle vision du monde, rien de moins.
Remix est la plateforme qui accueille les nouveaux travailleurs, avec leur vision, leurs valeurs et leurs passions.
Il faut voir Remix comme un "club" du monde nouveau, où l’on trouvera des gens formidables, de l’entraide, des événements nouveaux et structurants pour soi et sa carrière, des projets collaboratifs (une radio libre communautaire, des surfcamps, un groupe de story tellers, un autre lié au bien-être, au running, etc). L’espace de travail existe en effet au Remix, et c’est certainement l’un des plus beaux que l’on puisse trouver. Mais ce n’est finalement que l’un des nombreux dispositifs que le Remix propose à ses membres.

 

Selon vous, quels sont les facteurs de succès d’un projet entrepreneurial ?

Cette réponse n’engage que moi mais je pense qu’être soi est le meilleur moyen d’être puissant et focus sur son sujet. Dans une époque qui valorise l’authenticité et le sens, je pense qu’il faut affirmer une vision, des objectifs. Les moyens à mettre en place découlent en général de cette vision initiale forte, qu’il faut être en mesure de formuler et de s’approprier. Il faut aussi absolument savoir s’entourer, moralement et professionnellement. D’où l’importance d’avoir une communauté avec soi. Enfin, il faut travailler, et là on en revient à "être soi" car si l’on est passionné par ce que l’on fait, le travail est un plaisir. Et tant mieux, parce que du travail il en faut … vraiment énormément ! Et bien sur, toujours un peu de chance en plus de tout ça.

 

Quel lien faites-vous entre créativité et entrepreneuriat ?

D’un côté l’entrepreneur est un créatif comme les autres ;-), car les deux bâtissent leur idée sur la base d’une vision, puis doivent affronter le chaos de la création, se battre, s’affirmer et travailler pour mettre en place leur oeuvre ! Mais il existe quelques différences c’est vrai. L’entrepreneur est dans un état d’esprit de conquête horizontal alors que plus souvent, le créatif vit une conquête plus intérieure, celle de soi, de son empreinte sur le monde, de l’amélioration de son travail. Il y a aussi le devenir de l’oeuvre ou de l’entreprise créée. Si l’entrepreneur est souvent (pas toujours) dans une optique de revendre et de passer à autre chose, le créatif a un lien différent avec ses oeuvres je crois.

 

Demain, serons-nous tous entrepreneurs ?

Nous ne serons jamais tous entrepreneurs. Je pense qu’il est dangereux de se bercer dans cette illusion. D’abord parce que l’entrepreneuriat n’est pas un but normatif mais simplement une façon de voir et de faire les choses, un mode de vie, il y en a beaucoup d’autres et c’est très bien. Et puis parce que tout le monde n’en n’a pas la capacité, la vie d’entrepreneur-e est dure et exigeante même si elle apporte aussi un lot non négligeable de bonheurs. Une fois ceci dit, il est clair que notre époque voit un développement fort de l’entrepreneuriat porté par un besoin de sens, d’épanouissement et de liberté. Entrepreneuriat qui commence d’ailleurs à être accompagné et porté par de nombreux acteurs étatiques, corporates etc… C’est une bonne chose. Le financement des startups a été multiplié par 6 depuis 2012, et le nombre de startups elles-mêmes a cru de 30% en un an !

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat ?

De rejoindre une communauté qui lui convient, dans laquelle il va se sentir bien. Cela lui permettra d’aller voir les gens, discuter, comprendre et apprendre. C’est essentiel de ne pas se lancer en loup solitaire, car sinon c’est l’essuyage de plâtres massif quasiment assuré. Il y a aussi de très belles structures d’incubation qui ont émergé ces derniers temps, il faut trouver celle qui va être adaptée à l’entrepreneur et à son projet, cela peut apporter beaucoup.

 

Quelle citation vous inspire au quotidien ?

Une que l’on a inventé :-)
citation goodoldtime

Racontez-nous la genèse du Remix…
Le Remix est né lors de notre métier d’avant. Nous avions alors une agence de planning stratégique, et du fait de la nature complexe de nos missions, nous avons décidé de demander à tous les freelances avec qui nous travaillions s’ils étaient ok pour venir travailler sur place, à l’agence. Cela dans un but de simplification des modes de travail et de recherche d’efficacité. Ils acceptèrent, et le résultat dépassa très largement nos attentes. Non seulement nous avons tous gagné en efficacité, mais l’atmosphère était enthousiasmante, les gens discutaient, étaient heureux de se retrouver chaque jour et de s’entraider. Les fondamentaux du Remix étaient déjà là.  Après il fallait bâtir le projet, c’est ce que nous nous sommes employés à faire pendant 18 mois à partir de 2011.
Après beaucoup de travail, de voyages et de réflexion, la communauté Remix Coworking a officiellement vu le jour le 1er janvier 2013.
Sur le fond, le Remix est aussi le fruit d’une volonté de mettre nos valeurs au coeur de notre action avec Hanane. Le monde est devenu écrasant par trop d’égo, d’individualisme, de verticalité et de manque de sens. Ce monde fait place à un monde nouveau porteur de dangers certes, mais aussi de beaucoup d’espoir. Remix est aussi le symbole de cette volonté d’agir positivement sur le monde grâce aux trois valeurs qui sont son socle : la bienveillance, le décloisonnement et l’authenticité.
C’est ainsi qu’est né le Remix Coworking, communauté composée à 50% d’entrepreneurs et à 50% de créatifs, basée sur 3 valeurs : la bienveillance, le décloisonnement et l’authenticité. Nous avons 4 espaces à Paris, et bientôt 6.

 

 

L’ISCOM et le Remix envisagent des collaborations régulières, pouvez-vous nous en dire plus ?

Par leurs adn créatifs et entrepreneuriaux, l’ISCOM et le Remix sont connectés par leurs perceptions d’un monde qui évolue très vite mais qui ne doit pas faire abstraction du sens. Les collaborations sont de nombreux ordres : Remixers qui font des interventions à l’ISCOM, ou qui peuvent assister à des cours, partenariats sur des opérations ou événements organisés par l’un ou l’autre, accès des étudiants à la communauté Remix Coworking pour leurs différentes missions.
Il s’agit véritablement d’un rapprochement des deux communautés, à la fois très organisé mais qui laisse aussi place à l’inspiration et à ce que l’on appelle les accidents heureux.

 

En savoir plus sur l'entrepreneuriat à l'ISCOM

Quelques mots sur Anthony Gutman
Diplômé de Paris X et Sciences-Po Paris, Anthony est le fondateur de l’agence Passworld, créée en 1997, et l’initiateur des premiers sites web de l’industrie musicale. Il a également fondé Passworld Maroc, revendue en 2004. Il est également co-fondateur et directeur stratégique de Wallace. Il est aussi DJ.Passionné de géopolitique et de géostratégie, il est fasciné par le progrès. Qu’il soit humain ou technique, il s’intéresse à tout ce qui extrait l’homme de sa condition initiale. Tout comme son associée, il est  "pointu dans l’éclectisme", notamment en termes de musique, domaine dans lequel il s’avère être une véritable encyclopédie.? S’il est extrêmement créatif, il porte une attention fondamentale au détail.

  • Les articles du dossier
  • L'esprit coworking révolutionne le monde du travail
  • Entreprendre dans les quartiers
  • Crowdfunding & stop motion
  • 5 conseils pour réussir sa création d'entreprise
  • L'écosystème startup en région
  • Entreprendre, c'est innover sans cesse
  • Comment j'ai lancé le Wikipedia du foot
  • Création et entrepreneuriat
  • Communiquer sur sa création d'entreprise
  • Créer son entreprise : une belle expérience
  • Retrouvez tous les articles de ce dossier dédié à l'entrepreneuriat en cliquant sur les vignettes.

    Lire la suite

  • Ce que veulent les nouveaux travailleurs : l'interview d'Anthony Gutman, co-fondateur de Remix Coworking

    Lire la suite

  • Interview vidéo de Sylvie Saget, Directrice de la MIEL

    Lire la suite

  • Retour sur la Success story de Mélanie Duhault (ISCOM 2012) avec la plateforme GoFundMe

    Lire la suite

  • Antoine Leblanc, fondateur d’Alvérone, nous donne 5 dispositifs à mettre en place pour réussir sa création d’entreprise

    Lire la suite

  • L'interview d'Alexandre Martini, Président de Normandy French Tech

    Lire la suite

  • Gilles Reeb, co-fondateur de l’agence Uzful revient sur les défis qui attendent un créateur d’entreprise

    Lire la suite

  • L'interview vidéo de Jonathan Candan fondateur de Footballinclusive

    Lire la suite

  • L'interview de Catherine Torterat, Directrice de l'Union des couveuses d’Entreprises

    Lire la suite

  • Comment la communication soutient la création d'entreprise

    Lire la suite

  • L'interview d'Eve Chegaray de la BFM Académie

    Lire la suite



Comments