7 étudiants de l’ISCOM Paris gagnent le concours Starter Nescafé

Découvrez leur objet connecté...

Pour Jean-Baptiste Briançon - Hannah Laloum - Victoria Maisto - Hortense Prades - Cassandre Clement - Chloé Ayela et Jade Vaillant : l’aventure continue ! Après avoir été finalistes de la semaine de l’objet connecté à l’ISCOM et lancé la maquette de DOUIT avec le Fablab, ils ont gagné le concours Starter de Nescafé ! Retour sur cette compétition avec Cassandre Clement.

doit projet

Pouvez-vous revenir en quelques mots sur le principe du concours Starter de Nescafé ?

Project Starter by Nescafé est un concours qui permet de gagner un financement de 10 000 €. Les deux seules conditions pour y participer, c’est être étudiant et avoir un projet. Peu importe le sujet, il peut s’agir de solidarité, de culture, de techno…

 

Pourquoi avez-vous candidaté à ce concours ?

Notre projet Douit a fait naitre en nous un désir entrepreneurial, nous voulons vraiment le voir aboutir. Douit est composé d’un boîtier que nous avons maquetté en partie au fablab mais il faut maintenant prototyper la technologie qui y est associée. Toutes ces étapes demandent du matériel, des compétences qu’il faut financer. Ce concours répondait bien à notre besoin !

 

Comment s’est déroulé ce concours ?

Dans un premier temps, nous avons dû soumettre notre projet en 250 caractères. C’était un exercice de synthèse difficile mais intéressant. Il fallait trouver les mots justes pour que le descriptif puisse permettre au jury de se projeter, qu’il voie les bénéfices de notre objet connecté. A ce stade, 50 projets dont le nôtre ont été retenus. Ils ont été ensuite soumis au vote des internautes.

 

Comment avez-vous mobilisé vos réseaux ? En quoi la communauté de l’ISCOM vous a aidé ?

Nous avons utilisé nos réseaux personnels et professionnels et bien sûr l’e-réseau de l’ISCOM. Au-delà de notre mobilisation sur le net, nous avons choisi de monter des opérations physiques pour donner plus de visibilité à notre projet.

 

Quel a été le principe de ces opérations ?

Nous avons créé une affiche avec un snapcode et invité les personnes à donner leur vote contre un café. Cette opération, menée devant l’école et dupliquée dans le jardin des Tuileries a bien fonctionné. Elle a permis d’activer notre communauté, d’expliquer plus en détails notre projet. Et puis à l’occasion de cet événement convivial et de partage, nous avons aussi contribué à diffuser l’esprit et les valeurs de la marque Nescafé.

 

Votre projet a alors été retenu pour la dernière étape du concours ?

Oui, nous ne faisions pas partie des équipes qui avaient le plus grand nombre de votes mais notre capacité à nous rendre visibles a fait la différence. Nous avons parlé de nos opérations sur Facebook et twitter, les membres du jury ont vu et ont vraiment apprécié la stratégie mise en place pour mobiliser notre communauté. C’est comme ça que nous avons gagné notre place pour les pitchs !

 

Et vous avez fait partie des gagnants à l’issue des pitchs…

Oui, nous avons pitché devant un jury de 10 personnes issues de Buzzman, Merci Alfred et Nescafé... Chaque équipe sélectionnée présentait son projet devant toutes les autres. Certaines avaient déjà fait plusieurs levées de fonds, avaient même des bases de données clients. Mais notre enthousiasme, le potentiel de notre projet ont séduit et nous avons gagné ce financement (10 000 € sur remboursement de factures) qui va nous permettre de prolonger l’aventure.

 

Pour vous, quelle est la portée du résultat de ce concours ?

C’est très gratifiant, c’est une reconnaissance au-delà de nos cercles personnels. C’est un signal donné par des professionnels, en cela, ça a vraiment du poids. Nous avons investi du temps, de l’énergie, un peu d’argent dans ce projet, c’est satisfaisant de voir que d’autres y croient. Cela donne envie d’aller encore plus loin, ça nous conforte dans notre désir entrepreneurial.

 

Et très prochainement, quelles sont vos actions pour avancer dans votre projet ?

Avec l’usine IO, nous allons faire un prototype complet de notre objet connecté et une vidéo de démonstration que nous diffuserons sur kickstarter pour une levée de fonds participative. Nous allons aussi rencontrer très prochainement Ludovic Bu qui accompagne des lancements de startups.



Comments