Communication responsable : un challenge avec Handicap International

L’ONG Handicap International a travaillé avec les étudiants de l’ISCOM Lyon dans le cadre d’un challenge axé sur la communication responsable.

Les étudiants de 2ème année ont eu 96h pour élaborer des recommandations pour la 23ème édition d’un événement de l’association.

handicap international lyon

UN TRAVAIL AUTOUR DES PYRAMIDES DE CHAUSSURES

Chaque année depuis 1995, Handicap International organise La Pyramide de chaussures dans plusieurs villes françaises pour mobiliser les citoyens contre les mines antipersonnel, les bombes à sous-munitions et l’utilisation des armes explosives en zones peuplées. C’est dans ce cadre que l’ISCOM à Lyon et Handicap International ont souhaité faire réfléchir les étudiants. Accompagnés par l’équipe pédagogique de l’école, ils ont travaillé pendant 4 jours sur une problématique proposée par l’ONG. Les groupes ont eu à concevoir une stratégie de communication afin de recruter des bénévoles et mobiliser le grand public le jour de l’événement.

Julie Coquillat, chef de projet - Événements de mobilisation solidaire & Maureen Guitel, chargée de mission - Pyramides de chaussures en régions, ont assisté aux recommandations stratégiques et créatives des groupes en fin de semaine. Enthousiasmées par la qualité des projets finalistes, elles ont tenu à récompenser la créativité et l'audace du projet de Lisa, Mathéo, Apolline, Nicolas & Morgane.

La prochaine édition des Pyramides de chaussures aura lieu le samedi 23 septembre 2017 ; événement durant lequel de nombreux iscomiens seront mobilisés.

Créée en 1982 à Lyon, Handicap International est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.



Comments