Lucie : mes études de communication à l'international

Etudiante en 4ème année à l'ISCOM Paris, Lucie Goguillot (@lucie_gglt) a choisi de suivre ses cours 100% en anglais. Zoom sur le parcours de cette passionnée de développement durable, en stage à Bruxelles...

lucie-goguillot-web

Pour quelles raisons avez-vous choisi de suivre le programme anglophone de l'ISCOM Paris ?

J'ai toujours aimé les langues et l'anglais a constamment joué un rôle important dans mon parcours. J'ai d'ailleurs fait mes études en classe européenne. Alors quand j'ai eu l'opportunité d'intégrer un programme international à l'ISCOM, je n'ai pas longtemps hésité ! Et comme j'ai pour projet de travailler dans un contexte international, auprès de différentes cultures, j'ai pensé que cette formation en communication m'apporterait des choses enrichissantes et positives.

 

Vous êtes en stage en Belgique ; quelles sont vos missions ?

Je suis actuellement chez Sustainability Consult, une agence de communication spécialisée dans la bio-économie, implantée à Bruxelles.
Même si mes missions sont axées majoritairement sur les relations presse et l'organisation d'évènements, je m'occupe aussi du community management, ce que je n'avais jamais fait auparavant mais que je trouve vraiment intéressant. Dans le cadre de mes missions, j'ai en charge l'analyse des réseaux sociaux pour mon agence. Une bonne occasion pour mieux connaître les outils d'analyse et de planification type Google Analytics, Hootsuite, Twitter analytics, etc. Et comme nous avons un tout nouveau site web, j'ai également le rôle de rédactrice web.
Je suis ravie d'être en agence car c'est une expérience qui me manquait dans mon parcours.

 

D'où vous vient votre goût pour la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et le développement durable ?

C'est un peu cliché mais je crois avoir toujours été intéressée par les problématiques de développement durable et d'écologie en général. Sans pour autant être militante, ces questions me touchent ; cela vient sans doute de mon éducation. Je crois qu'il est vraiment important de faire attention à ce qui nous entoure et de se demander sans cesse quel est notre impact sur notre environnement.
Mon goût pour la RSE est venu cette année. Pour mon mémoire, je souhaitais travailler sur la communication et le développement durable. Sur les conseils de ma tutrice, j'ai finalement élargi mes recherches à la RSE.  C'est un sujet d'avenir et la communication a un grand rôle à jouer.

 

Quels sont vos projets à l'issue de votre stage ?

Je poursuis mes études en 5ème année en alternance International Global Communications à l'ISCOM Paris. Mon souhait pour l'avenir ? Travailler en communication corporate, ou avoir un poste à dimension internationale.

Communication + international + développement durable, c'est un peu mon trio gagnant ! Je souhaite vraiment que mon travail ait du sens. Et j'ai aussi envie de travailler à l'étranger, même pour une courte période.

 

Faire ses études 100% en anglais, n'est-ce pas trop difficile ?

Avant d'intégrer ce programme, j'avais des moments de doute : mon niveau est-il suffisant ? Ne vais-je pas être perdue ? Peut-être que ce sera trop compliqué ?
Bien entendu, il faut déjà un certain niveau en anglais et une volonté de s'ouvrir à une nouvelle vision de la communication. Mais si vous avez la motivation nécessaire et que vos professeurs de langues ne vous contredisent pas sur votre niveau, alors il n'y a plus qu'à tenter le concours d'entrée.
C'est vrai qu'il y a un rythme à prendre et qu'étudier dans une langue différente demande des efforts supplémentaires ! Mais les professeurs sont là pour vous aider : tous ont une diction très compréhensible et savent que, pour la plupart, l'anglais n'est pas notre langue maternelle !

 

Qu'avez-vous le plus aimé lors de cette année ?

L'ambiance de classe était vraiment sympa, d'autant plus que nous avons des parcours relativement différents et que certains étudiants viennent de l'étranger. Durant cette année en international global communications, nous avons construit une vraie dynamique de groupe. Je crois que nous étions tous suffisamment matures pour gérer correctement le travail en équipe.
Avoir des professeurs pour la majorité anglo-saxons ou américains, m'a vraiment donné une bouffée d'air frais et m'a permis d'étoffer ma vision du travail et de la communication, tout en améliorant ma pratique de l'anglais.

 

Quel conseil donneriez-vous à un étudiant qui veut aussi suivre le programme international global communications ?

Ne pas avoir peur ! Parfois, on se met des barrières soi-même, mais si vous êtes motivé et que vous aimez l'anglais, foncez ! Gardez en tête que vous devrez sans doute fournir des efforts supplémentaires et qu'il vous faudra "penser en anglais".
Ayez l'esprit ouvert, vous allez apprendre beaucoup !



Comments