Musique et marketing : finale du jeu marketing Pias à l'ISCOM Paris

La finale du Jeu marketing Pias s'est déroulée le 29 mai 2015 à l'ISCOM Paris. Guillaume Depagne, Directeur de Pias Le Label est venu évaluer les équipes finalistes, composées notamment d'étudiants en 3ème année à l'ISCOM Paris et d'étudiants en école d'ingénieurs à l'ENSTA Bretagne...

Un jeu marketing sur les défis de l'industrie musicale à l'ère du tout numérique

15 jours pour travailler sur le positionnement marketing d'une marque et réfléchir à son développement, c'est le défi relevé par les étudiants de l'ISCOM Paris et de l'ENSTA Bretagne. Avec ce jeu marketing, ils ont exploré le marché musical, au moment où les modes de consommation évoluent avec le digital.
Présent lors de cette finale, le Directeur de Pias le Label, Guillaume Depagne, a félicité les étudiants pour ce travail.

C'était très pertinent, d'autant plus avec un laps de temps réduit et un sujet relativement complexe, comme nous sommes une structure récente. Les étudiants ont fait un travail d'analyse et de positionnement que je trouve réussi. Et ils ont su imaginer l'avenir de la consommation de la musique, avec des idées intéressantes. Avec plaisir pour renouveler l'expérience !

 

C'est l'équipe Paris Brest, avec Chloé COZIC, Lou EL KADIRI REY, Eva LAPORTE, Marion SEIGNEURET, Guillaume LANNEL (ENSTA Bretagne) et Yiqian ZHAO (ENSTA Bretagne) qui remporte le jeu marketing Pias.

Quand des élèves ingénieurs travaillent avec des étudiants en communication

Pour la 2ème année consécutive, l'ISCOM Paris s'est rapproché de l'ENSTA Bretagne, une école d'ingénieurs installée à Brest. Un exercice stimulant pour les étudiants des 2 écoles : travail à distance, délais courts à respecter, ...mais surtout l'occasion de mixer les compétences, grâce à des équipes pluridisciplinaires.

Guillaume, étudiant à l'ENSTA Bretagne, fait partie de l'équipe gagnante :


Ce que j'ai aimé dans ce jeu, c'est la confrontation des idées. Nous avons mis en commun nos connaissances et nos compétences pour réussir ce projet.

Gurvan et Aurélien sont eux aussi ravis.

Skype nous a permis de réduire la distance : nous avons fait des points réguliers pour fixer nos objectifs. Dès le départ, l'ambiance au sein du groupe a été très chaleureuse, alors tout s'est fait naturellement. En tant qu'élèves ingénieurs, nous avons pu apporter notre expertise technique, notamment sur la faisabilité du projet" explique Gurvan

J'ai pris beaucoup de plaisir à travailler sur ce challenge et je n'en retiens que du positif. D'ailleurs, la différence de formation est une vraie valeur ajoutée pour développer sa créativité et faire jaillir de nouvelles idées" confie Aurélien.

GURVAN-AURELIEN-ENSTA



Comments